Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
La Belgique et les Pays-Bas créent l'European Expeditionary Helicopter Wing

La Belgique et les Pays-Bas créent l'European Expeditionary Helicopter Wing

© PECCHI Anthony - Un hélicoptère NH-90TTH Caïman de la Composante Air belge lors d'un exercice.

© PECCHI Anthony - Un hélicoptère NH-90TTH Caïman de la Composante Air belge lors d'un exercice.

Après la signature du traité Renegade entre la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Basen décembre 2016, qui vise à assurer la protection de l'espace aérien du Benelux, ainsi que l'intégration de la Belgique au sein de la Multinational MRTT Fleet (MMF) en février 2017, la Belgique et les Pays-Bas viennent, une fois de plus, de s'associer militairement.

En effet, le 10 mai 2017, Bruxelles et Amsterdam ont signé un Memorandum of understandig (MOU, mémorandum d'entente) qui lance officiellement la mise sur pieds de l'European Expeditionary Helicopter Wing (EEHW).

Cet accord bilatéral a été signé par le commandant de la Composante Air belge, le général-major Frederik Vansina, et par le commandant de la Force Aérienne Royale Néerlandaise, le lieutenant-général Dennis Luyt.

Les deux signatures ont été apposées sur les documents à la suite de la réunion de l’European Air Chiefs Conference (EURAC), qui s'est déroulée du 09 au 11 mai 2017 à Berlin, en Allemagne.

Selon la Composante Air, cet accord et la constitution de l'EEHW «permet d'intensifier la coopération dans le domaine des opérations d'hélicoptère et donc de veiller aux intérêts communs».

Ce corps expéditionnaire aurait pour but «d’élargir la coopération possible entre la Belgique et les Pays-Bas, en optimalisant l’utilisation des moyens disponibles et complémentaires afin d’améliorer les capacités, les synergies, le niveau de préparation et l’efficience lors d’opérations aériennes déployées d’hélicoptères».

Pour cela, «il est établi en utilisant une approche flexible et modulaire afin de de permettre le déploiement dans tout le spectre des opérations ou des entraînements».

«Les participants ont maintenant la possibilité de déployer des unités opérationnelles dans le cadre de l’EEHW», a également précisé la Composante Air.

Les signataires expliquent que ce MOU «offre le cadre légal permettant d’optimaliser nos capacités par la mise en commun de moyens dans le cadre d’un détachement bi- ou multinational» lors du déploiement d'hélicoptères dans des opérations extérieures.

Cela permettrait notamment à la Composante Air belge et à la Force Aérienne Royale Néerlandaise de «minimiser les coûts», toujours très importants en opération extérieure, et notamment pour des pays et des forces aériennes de la taille de ces deux pays.

La Belgique et les Pays-Bas ont tenu à préciser et à faire savoir que l'European Expeditionary Helicopter Wing «est ouvert à d’autres pays tiers désireux d’intégrer cette coopération».

Bruxelles et Amsterdam ont en commun les hélicoptères NH-90NFH Caïman (Nato Frigate Helicopter), principalement utilisés à bord des bâtiments de surface pour effectuer, entre autres, des missions de lutte anti-sous-marine et de lutte anti-navire.

En Europe, d'autres nations utilisatrices des Caïman TTH (Tactical Transport Helicopter) et NFH pourraient être susceptibles d'intégrer l'EEHW. Cet hélicoptère, en version TTH et/ou NFH, est notamment en service en Allemagne, France, Espagne, Finlande, Italie, Portugal, Grèce, Suède et Norvège.