Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
La flotte multinationale de ravitailleurs A330 MRTT de l'OTAN s'agrandit

La flotte multinationale de ravitailleurs A330 MRTT de l'OTAN s'agrandit

© RAAF - Un F/A-18 Hornet et un EA-18G Growler se ravitaillent auprès d'un KC-30A MRTT de la Royal Australian Air Force.

© RAAF - Un F/A-18 Hornet et un EA-18G Growler se ravitaillent auprès d'un KC-30A MRTT de la Royal Australian Air Force.

Le 27 juillet 2016, les Pays-Bas et le Luxembourg ont passé une commande conjointe de deux ravitailleurs A330 MRTT lors de la signature d'un contrat entre Airbus Defence & Space et l'Organisation Conjointe de Coopération en Matière d’Armement (OCCAr), sous l'égide de la NATO Support & Procurement Agency.

Lors de l'annonce de la mise en place de cette commande, d'autres pays européens avaient indiqué qu'ils étaient eux-aussi intéressés par ce projet et qu'ils seraient prêts à mettre sur pieds une flotte multinationale dans le cadre ce qui était alors appelé «Multinational MRTT Fleet (MMF) initiative».

Cette initiative s'est matérialisée ce 16 février 2017 lors de la réunion des ministres de la Défense de l'OTAN, qui s'est tenue entre le 15 et le 17 février à Bruxelles, en Belgique.

En effet, lors de cette rencontre, l'Allemagne, la Belgique et la Norvège ont signé une déclaration d'intention qui vise à constituer une flotte multinationale d'avions de ravitaillement en vol équipée d'A330 MRTT (Multi Role Tanker Transport) d'Airbus Defence & Space.

L'entrée prochaine de ces trois pays au sein de la Multinational MRTT Fleet permet de faire passer cette flotte de l'OTAN de deux à huit appareils.

Dans le futur, ce groupement pourrait aussi envisager une collaboration avec la France et son Armée de l'Air, qui vient de commander des A330 MRTT Phénix, ainsi qu'avec le Royaume-Uni et sa Royal Air Force, qui utilise une flotte de quatorze Voyager KC Mk-2 et Mk-3.

Rose Gottemoeller, Secrétaire général adjoint de l'OTAN, a expliqué lors de la signature entre ces trois pays que «cette coopération multinationale au travers de l'OTAN est une façon claire pour ces pays d'améliorer considérablement leurs forces armées».

Elle a également ajouté que ces nouvelles initiatives réduisent la dépendance de l'Europe vis-à-vis des Etats-Unis dans le domaine du ravitaillement en vol.

Enfin, la mise en place de cette flotte permet de faire des économies réelles lors de l'achat des appareils.

En effet, les coûts d'achats et de fonctionnement pour l'ensemble des acquéreurs diminueront en raison de la quantité d'appareils commandés et de la mutualisation des moyens techniques.

L'ensemble de cette flotte sera stationnée sur la base aérienne d'Eindhoven (Pays-Bas), qui sera capable de supporter l'arrivée de huit A330 MRTT dans son enceinte (hangars, personnels, matériels, tarmac, etc…).

© RAAF - Ce KC-30A MRTT australien dévoile, dans un léger virage à gauche, ses plus belles courbes.

© RAAF - Ce KC-30A MRTT australien dévoile, dans un léger virage à gauche, ses plus belles courbes.

Pour rappel, en juillet 2016, le Ministère néerlandais de la Défense expliquait que l'OTAN sera le propriétaire de ces deux premiers ravitailleurs, et qu'ils seront stationnés sur la base aérienne d'Eindhoven, appartenant à la Force Aérienne Royale Néerlandaise.

Bien que ces appareils appartiendront à l'OTAN, les Pays-Bas et le Luxembourg détiendront des droits exclusifs quant à l'utilisation de ces deux ravitailleurs.

Cela permet à ces deux pays, et notamment aux Pays-Bas (puisque le Luxembourg n'a pas de force aérienne), d'utiliser les A330 MRTT pour le ravitaillement en vol de ses avions de combat, pour le transport de troupes et de frets sur les théâtres d'opérations, et pour le rapatriement des militaires blessés au combat.

Les deux A330 MRTT devraient être livrés à partir de 2020, date à laquelle la Force Aérienne Royale Néerlandaise débutera le retrait progressif de ses deux ravitailleurs KDC-10 «Extender».

Une fois livrés et entrés au service actif, ces nouveaux ravitailleurs multi-rôles doivent pouvoir assurer leurs missions pendant trentaine d'années.

Jeanine Hennis-Plasschaert, Ministre de la Défense des Pays-Bas, a indiqué que ses forces armées sont le chef de file de ce projet, et que ces dernières devront assurer l'entretien et le maintien en condition opérationnelle de ces deux A330 MRTT, qui seront immatriculés aux Pays-Bas.

Si la Force Aérienne Royale Néerlandaise devra entretenir l'ensemble du détachement des A330 MRTT, elle ne prendra pas en charge la totalité des frais d'exploitations.

En effet, les coûts de fonctionnement et le personnel militaire seront répartis en fonction du nombre d'heures de vol demandé par chaque pays.