Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

La Chasse Embarquée a mené des missions de reconnaissance en Libye

Photo : (c) Marine Nationale - Appontage d'un Rafale M après une mission de reconnaissance au-dessus de la Libye, en 2011.
Photo : (c) Marine Nationale - Appontage d'un Rafale M après une mission de reconnaissance au-dessus de la Libye, en 2011.

A l'occasion du déplacement surprise du Président de la République François Hollande sur le porte-avions Charles de Gaulle, engagé dans l'opération Chammal en Irak et en Syrie contre l'Organisation Etat Islamique, et ce depuis la méditerranée orientale (MEDOR), l'Elysée a publié un dossier de presse sur les activités, les missions, et la composition du Groupe Aéronaval.

Dans ce dossier de presse, la communication de l'Elysée révèle ce que l'Etat-Major des Armées n'a pas évoqué dans ses points de situation hebdomadaires : des missions de reconnaissance ont été effectuées au-dessus la Libye par des appareils du Groupe Aérien Embarqué.

En effet, le document révèle donc que durant «une première phase d’opération», des appareils de la Marine Nationale ont mené des missions ISR (Intelligence, Surveillance, & Reconnaissance) «les 20 et 21 Novembre». Ces opérations se sont déroulées «dans les régions de Syrte et Tobruk», situées, respectivement, dans le Nord et le Nord-Est de la Libye.

Si ces premières missions de reconnaissance ont été effectuées avant l'arrivée du porte-avions Charles de Gaulle aux larges des côtes syriennes, d'autres missions sont encore prévues en Libye lorsqu'il se désengagera de l'opération Chammal. L'Elysée indique à ce titre que «des vols ISR en Lybie sont également planifiés» après le franchissement du canal de Suez.

  • L'Organisation Etat Islamique en Libye

Avec le chaos général qui règne en Libye depuis l'intervention de l'OTAN avec son opération Unified Protector, certaines villes libyennes sont devenues des lieux propices à l'implantation de l'Organisation Etat Islamique.

C'est notamment le cas avec la ville côtière de Syrte, qui est le fief du groupe terroriste en Libye. Les jihadistes profitent de l'absence d'un véritable gouvernement, avec deux administrations qui se disputent le pouvoir, et avec les milices rivales locales qui se font la guerre pour contrôler des territoires, l'Organisation Etat Islamique est parvenue à s'y implanter.

L'implantation et la montée en puissance des jihadistes sur place est favorisée par une communauté internationale qui concentre ses efforts militaires sur la Syrie et l'Irak, ce qui profite à de nombreux nouveaux jihadistes qui souhaitent rejoindre le groupe terroriste en Libye car accéder à la Syrie devient de plus en plus compliqué.

Si l'Organisation Etat Islamique est implantée à Syrte, elle doit faire face à un faible soutient de la population locale, à la difficulté de créer des alliances locales, et à une résistance armée de la part des autres villes libyennes. Le 11 Juillet dernier, l'organisation terroriste a perdu la ville de Derna après en avoir été chassée par des groupes eux-aussi jihadistes, mais proches d'Al-Qaïda.

  • Le GAn dans Chammal

Le dossier de presse de l'Elysée nous apprend aussi que le Groupe Aéronaval «a permis d’élever à 20% le niveau de contribution française à la coalition» internationale, regroupée dans l'opération Inherent Resolve.

Au 02 Décembre 2015, les aéronefs de la Marine Nationale «ont mené 59 missions opérationnelles au départ du porte-avions» avec «un rythme de 10 à 12 sorties par jour». Il est également indiqué que les missions de reconnaissance et ISR ont permis de constituer «79 dossiers photos diffusables à la coalition».

Informations complémentaires, lire >> Arromanches 2 : Le porte-avions se dirige vers la Libye.

Partager cet article

Commenter cet article