Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

L'Iran aurait modernisé ses F-14 Tomcat avec l'ajout d'un nouveau radar

L'Iran aurait modernisé ses F-14 Tomcat avec l'ajout d'un nouveau radar

Photo : (c) Shahram Sharifi - Un F-14A Tomcat iranien lors de l'atterrissage.

Alors que l'Iran se bat de son côté et avec ses propres moyens contre les jihadistes de l'Etat Islamique en Irak, avec notamment les F-4 Phantom II (lire l'article à ce sujet), celui ci vient de révéler qu'une modernisation a été effectuée sur les F-14A Tomcat appartenant à Force Aérienne de la République Islamique d'Iran.

Selon les propos du colonel Asqar Shafiyee, commandant-adjoint de la 8è base aérienne iranienne, les F-14A Tomcat, construits et développés par l'entreprise américaine Grumman dans les années 60, vont être pourvus d'un nouveau radar élaboré localement, en lieu et place de l'AN/AWG-9 à effet Doppler.

Par ailleurs, en parallèle de l'ajout de ce nouveau radar, compatible avec le missile air-air russe R-73E, ainsi que les missiles américains AIM-54A Phoenix, AIM-7E Sparrow, et AIM-9J Sidewinder, les Tomcat pourraient dorénavant effectuer des missions air-sol avec l'ajout de missiles et de bombes air-sol, dont le type précis n'a pas été divulgué.

Ces tout nouveaux radars ne seraient pas encore en service sur l'ensemble de la flotte des 24 F-14A Tomcat, mais ils seraient en cours d'essai. L'Iran modernise ses Tomcat afin de pouvoir les maintenir en vol le plus longtemps possible, alors que ces derniers ont été commandés en 1974.

Ce n'est pas la première fois que l'Iran modernise les différents aéronefs occidentaux qui sont dans son inventaire. En effet, l'agence de presse iranienne Tasnim News Agency a indiqué dans un article publié Mardi 02 Décembre que les ingénieurs iraniens travaillant au sein du Ministère de la Défense ont mis au point "un système de missile, capable d'être emporté par les avions de combat Mirage".

Mohammad Eslami, le ministre adjoint de la Défense, a confirmé les propos de cette agence et a précisé que les Mirage F1 "ont été rénovés et équipés d'armes iraniennes". Le responsable politique a également ajouté que "ces avions de chasse sont maintenant en service et sont prêts à mener des opérations".

Selon Tasnim News Agency, avant d'être rénovés et équipés de ces nouveaux missiles de croisière, les Mirage F1 iraniens, au petit nombre de cinq au sein de la Force Aérienne de la République Islamique d'Iran, "étaient presque tous hors service et ils ne pouvaient pas être utilisés pour des opérations militaires". L'embargo qui pèse sur l'Iran l'empêchait, toujours selon le même média, de se procurer certains armements d'origine russe, qui peuvent être montés sur les Mirage F1.

Concernant ces soit-disant nouveaux missiles de croisière iraniens, M. Mohammad Eslami a détaillé leur atout en indiquant seulement qu'ils ont une portée de 300km, et a ajouté que le Mirage F1 pouvait emporter différents types de missile, qui dépendent du type de mission défini par la force aérienne.

Partager cet article

Commenter cet article