Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Irak : Pour la première fois, les Rafale frappent 12 bâtiments de l'Etat Islamique avec des bombes AASM

Irak : Pour la première fois, les Rafale frappent 12 bâtiments de l'Etat Islamique avec des bombes AASM

Depuis une semaine maintenant, les frappes aériennes françaises contre les jihadistes de l'Etat Islamique s'intensifient et avec à chaque fois, un armement différent. Lors des premières missions, qui consistaient à chercher et à détruire des cibles d'opportunité, les Rafale décollaient avec des bombes air-sol GBU-12. Mercredi 22 Octobre, c'est l'utilisation du canon de 30mm des Rafale qui est mis en avant, afin d'éviter tout dommages collatéraux et de blesser les forces irakiennes, qui combattaient de très près les jihadistes de l'Etat Islamique.

Dans la soirée du 23 Octobre, au cours d'un raid effectué par la coalition internationale, ce fut au tour de l'Armement Air-Sol Modulaire (AASM) d'entrer en scène en Irak, et de frapper douze bâtiments de l'Etat Islamique.

Selon l'Etat-Major des Armées, ce raid aérien a été "mené par la coalition contre un complexe logistique de Daech, au sud de Moussoul, dans la région de Kirkouk". Intégrés dans la coalition donc, deux Rafale ont décollé de la base aérienne 104 d'Al Dhafra, aux Emirats Arabes Unis, afin de frapper, aux alentours de 20h30 (heure française), "un complexe de Daech, servant à la fois d’usine de fabrication de bombes artisanales et de centre de recrutement, de formation et d’entraînement des terroristes. Cette action a été complétée par des frappes simultanées de nos alliés sur deux autres sites stratégiques de Daech, portant un coup dur à leur logistique".

Les douze bombes air-sol AASM ont été larguées "dans le secteur d’Al Hawijah, à 250 km au Nord de Bagdad", via la nacelle de désignation Damoclès, emportée par les Rafale, qui emportaient également six AASM chacun. L'AASM est une bombe développée par la société française Safran. Selon son constructeur, cette bombe, qui a déjà fait ses preuves en Afghanistan, en Libye, ou au Mali, "atteint une cible fixe ou mobile avec une très haute précision, de jour comme de nuit et par tous les temps". Elle permet, grâce à son kit de guidage et son kit d’augmentation de portée, "de transformer des corps de bombe standard en armements guidés de précision", que ce soit des bombes de 125, 250, 500, ou 1000kg.

Photo : (c) EMA - Un Rafale C, sur la BA104, équipé de six bombes AASM.

Partager cet article

Commenter cet article

Wasko 25/10/2014 12:28

A quand le SCALP ?

maxoxana 25/10/2014 13:09

aucune utilité dans ce genre de frappe et très cher