Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
Les Rafale ont effectué des "passes canon" contre les jihadistes de l'Etat Islamique

Les Rafale ont effectué des "passes canon" contre les jihadistes de l'Etat Islamique

Les Rafale ont effectué des "passes canon" contre les jihadistes de l'Etat Islamique

Le 14 Octobre dernier, le Chef d'Etat-Major de l'Armée de l'Air le Général Denis Mercier, lors d'une audition par les députés de l'Assemblée Nationale, a tenu à mettre un terme et à couper court à un débat qui commençait à prendre de l'ampleur. En effet, les pilotes de chasse des neuf Rafale, qu'ils soient issus des escadrons de chasse 3/30 "Lorraine, 1/7 "Provence", ou du Régiment de Chasse 2/30 "Normandie-Niémen", n'ont pas réalisé beaucoup de frappes aériennes, en comparaison avec le Royaume-Uni, l'Australie, mais aussi, les Etats-Unis.

Ce faible taux de frappes s'explique par de nombreux facteurs, et en particulier celui des dommages collatéraux. Le CEMAA avait notamment indiqué que des missions d'appui aérien rapproché sont effectuées en Irak, "mais avec la contrainte d’éviter tout dommage collatéral lorsque des troupes de Daech sont détectées" et d'ajouter que "ces derniers temps, nos appareils ont été engagés, mais n’ont pas tiré car les mouvements avaient lieu dans des zones périurbaines où les risques de dommages collatéraux étaient importants".

Cependant, cette situation a été vivement bousculée cette dernière semaine. Le Dimanche 19 Octobre, deux pick-up ont été détruits après le tir de trois bombes GBU-12 guidées laser, et à l'aide de la nacelle de désignation Damoclès. Par la suite, Mardi 21 Octobre, c'est un Humvee, un ancien véhicule des forces armées irakiennes et récupéré par les jihadistes de l'Etat Islamique, qui est détruit, avec l'utilisation, ici aussi, d'une seule bombe guidée laser GBU-12.

Mais ce n'est pas tout... Le lendemain, le Mercredi 22 Octobre, alors que des militaires des forces armées irakiennes étaient pris à parti par des jihadistes, des Rafale ont effectué des "passes canon" afin d'appuyer les soldats irakiens. Selon le porte-paroles de l'Etat-Major des Armées, le Colonel Gilles Jaron, les Rafale ont du utiliser leur canon de 30mm étant donné que l'utilisation d'une bombe guidée laser aurait occasionné des dommages collatéraux sur les militaires irakiens, et que la distance entre les deux entités combattantes était trop faible.

L'utilisation du canon de 30mm par les pilotes de chasse prouve encore une fois, pour ceux qui n'en sont pas convaincus, que les canons sur les avions de chasse sont encore indispensables, même au 21è siècle. De plus, réaliser des "passes canon" entraîne une prise de risque beaucoup plus importante qu'avec l'utilisation de bombes air-sol, étant donné que les pilotes sont beaucoup plus exposés aux tirs d'armes légères, de canons anti-aériens, voir de missiles portables sol-air.

Les Rafale de l'Armée de l'Air et de la Marine Nationale possèdent un canon de 30mm, logé à droite de l'aéronef, juste derrière l'entrée d'air. Avec une capacité de 2.500 coups à la minute, le canon, fabriqué par le français Nexter, permet aux pilotes l'emploi d'un armement supplémentaire indispensable dans ce type d'opération, ce que le Mirage 2000D n'a pas.

Photo : (c) EMA - Un Rafale B, photographié en Irak, lors d'un ravitaillement en vol.