Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

L'US Air Force déploie douze F-22A Raptor en Australie

© USAF - Décollage d'un F-22A Raptor de la base aérienne de Tindal lors des premières sorties aériennes.

© USAF - Décollage d'un F-22A Raptor de la base aérienne de Tindal lors des premières sorties aériennes.

Dans le cadre d'accords bilatéraux signés entre l'Australie et les Etats-Unis, connus sous le nom de Force Posture Agreement (FPA), l'US Air Force vient de procéder au déploiement de douze F-22A Raptor afin de matérialiser l'Enhanced Air Cooperation Initiative (Initiative d'une coopération aérienne renforcée), une partie du FPA.

L'ensemble des douze chasseurs de supériorité aérienne se sont posés sur la base aérienne australienne de Tindal, située dans le nord de l'Australie, dans le Territoire du Nord. Ils appartiennent tous au 90th Fighter Squadron (FS) de la Joint Base d'Elmendorf-Richardson, située en Alaska (Etats-Unis).

Selon un communiqué de presse du commandement des Pacific Air Forces (PACAF), les appareils sont arrivés sur place le 14 février aux côtés de 190 aviateurs au sol (mécaniciens, armuriers, personnel administratif, etc…), indispensables pour la conduite des opérations aériennes.

Sur place, les Raptor vont effectuer des missions d'entraînement bilatérales avec les F/A-18A/B Hornet et F/A-18E/F Super Hornet de la Royal Australian Air Force, et avec notamment ceux du Number 75 Squadron, puisque basé à Tindal.

Outre les missions d'entraînement, les aviateurs américains et australiens effectueront également des missions afin de renforcer l'interopérabilité entre les deux forces aériennes (engagées toutes deux au Levant contre l'organisation Etat Islamique), et cela permettra aussi de resserrer les liens entre ces deux partenaires.

Le Lieutenant-colonel Dave Skalicky, patron du 90th FS, a déclaré que lui et tout son escadron «sont ravis d'être ici et de travailler avec ses homologues australiens».

De son côté, Mick Grant, le commandant de l'escadron local, explique que la RAAF «cherche constamment à s'entraîner avec ses homologues américains, et en particulier avec les avions de cinquième génération, tels que ceux du 90th Fighter Squadron».

«Habituellement, nous interférons avec des F-22 uniquement lors d'exercices majeurs aux États-Unis, tel que Red Flag, ou pendant les opérations de la coalition [internationale Inherent Resolve, NDLR]. Nous apprécions les efforts du 90th FS qui a parcouru une distance importante pour se joindre à nous. Le climat local et la géographie des territoires du nord de l'Australie offrent à nos alliés des occasions uniques de se former avec leurs avions de 5ème génération dans des conditions environnementales différentes», a-t-il détaillé.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article