Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Un pilote de chasse israélien démis de ses fonctions après avoir menti sur ses résultats en exercice

© USAF - Un F-16 israélien lors d'une mission d'entraînement dans le Nevada, pour Red Flag 2004
© USAF - Un F-16 israélien lors d'une mission d'entraînement dans le Nevada, pour Red Flag 2004

En Israël, la plupart des citoyens vouent aux pilotes de chasse de la Force Aérienne et Spatiale Israélienne une très importante reconnaissance, notamment à la suite des nombreuses opérations militaires, avec parfois des combats aériens, auxquelles ils ont participé au cours de ces trente dernières années.

Pour monter en grade et pour accéder à des postes privilégiés et avec de fortes responsabilités au sein des escadrons et des états-majors israéliens, certains pilotes se livrent une féroce compétition.

C'est donc dans ce cadre là qu'un pilote de chasse israélien a été démis de ses fonctions après avoir falsifié ses résultats à la suite d'un exercice aérien. Selon le Times of Israël, le pilote fautif aurait annoncé en fin d'exercice et affirmé à sa hiérarchie avoir abattu fictivement un avion de combat.

Le pilote de chasse, qui serait commandant adjoint d'un escadron de F-16, aurait donc affirmé avoir abattu un autre aéronef, mais aurait également appuyé ses affirmations par une vidéo falsifiée, qui prétendait montrer le tir fictif contre son adversaire. Or, à la suite d'une enquête ouverte par les affaires internes de la Force Aérienne Israélienne, les enquêteurs se sont aperçus que ce tir n'avait jamais eu lieu.

A la suite de ces conclusions, un porte-paroles de la Force Aérienne Israélienne a indiqué «qu'un commandant adjoint de la force aérienne a été reconnu coupable d'avoir agi de façon immorale, et d'une manière qui ne respecte pas les valeurs attendues de la part d'un officier et d'un soldat des Forces de Défense Israéliennes». «Dès que la question s'est posée, l'officier a été démis de ses fonctions et a été suspendu pour les prochains vols», a-t-il ajouté.

Toutefois, que ce soit dans cette déclaration ou parmi les informations du quotidien israélien, il n'est pas révélé les indices qui ont permis l'ouverture de cette enquête, la durée de la suspension de vol pour le pilote, ni à quel grade il a été rétrogradé.

Partager cet article

Commenter cet article