Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

La Force Aérienne Israélienne a réceptionné la totalité de ses M-346 Lavi

© IAF - Atterrissage du premier Lavi destiné à Israél.
© IAF - Atterrissage du premier Lavi destiné à Israél.

Le 19 juillet 2012, Israël a signé un contrat avec l'avionneur italien Alenia Aermacchi afin de remplacer les vieillissants A4 Skyhawk, utilisés pour la formation des pilotes de chasse de la Force Aérienne et Spatiale Israélienne, et de les remplacer par des M-346 Lavi.

Lors de la signature du contrat, évalué à 1 milliard de dollar, l'accord prévoyait la livraison de trente appareils d'entraînement avancé en échange de quoi, l'Italie s'engageait à acheter deux avions de guet aérien Gulfstream G550, équipés d'un radar de ELTA SYSTEMS, constructeur israélien et filiale de Israel Aerospace Industries.

Deux ans plus tard, au cours de l'été 2014, Israël a réceptionné non pas un, mais deux M-346 Master, appelés localement "Lavi" (Lion, en hébreux). Les deux appareils, porteurs des codes 102 et 103 au bas de la dérive, sont arrivés le mercredi 09 juillet, sur la base aérienne de Hatzerim, dans le désert israélien.

C'est sur cette grande base aérienne qu'est implantée l'école de pilotage de la Force Aérienne Israélienne, puisqu'elle forme les futurs pilotes de chasse, de transport, et d'hélicoptère, sans oublier les navigateurs, soutien indispensable aux pilotes lors des longues et complexes missions.

Deux ans après l'arrivée des premiers appareils, et six mois après le retrait des derniers A-4 Skyhawk, la Force Aérienne et Spatiale Israélienne vient de réceptionner son dernier et trentième M-346 Lavi, lors d'une cérémonie organisée sur les chaînes d'assemblage d'Alenia Aermacchi, à Varèse, dans le nord de l'Italie.

La réception s'est déroulée le jeudi 09 juin 2016, en présence de Mauro Moretti, PDG de Leonardo-Aermacchi, qui a accueilli dans ses usines le général Shmuel Tzuker, du Ministère israélien de la Défense, aux côtés de Naor Gilon, ambassadeur d'Israël en Italie, et de Filippo Bagnato, chef de la division Avions chez Leonardo-Aermacchi.

A l'occasion de cette rencontre, l'entreprise italienne a indiqué dans son communiqué de presse que depuis la livraison des premiers appareils, la flotte des M-346 Lavi israéliens avait effectué plus de 10 000 vols, et accumulé plus de 7 500 heures de vol.

Le communiqué ajoute que le général israélien Shmuel Tzuker a déclaré qu'il tenait à «remercier Leonardo-Finmeccanica et leurs employés pour l'excellente performance industrielle ainsi que pour le soutien qu'ils ont apporté à la Force Aérienne Israélienne. Les pilotes israéliens sont de grands défenseurs du M-346 car l'avion dépasse nos attentes les plus élevées».

© IAF - M-346 Lavi lors d'un vol de formation.
© IAF - M-346 Lavi lors d'un vol de formation.

Dans un communiqué publié le mardi 20 janvier 2015, Israël a annoncé qu'après avoir formé et entraîné les pilotes sur les simulateurs de M-346, ceux-ci venaient de franchir une étape supplémentaire dans leur formation en effectuant leur premier vol à bord de cet appareil d'entraînement.

Six mois après leur premier vol à bord du M-346, la promotion a terminé son apprentissage et sa formation sur cet avion d'entraînement avancé, et les jeunes élèves ont été déclarés pilotes de chasse comme le rappelle un communiqué daté du mardi 23 juin 2015. A cette occasion, la Force Aérienne Israélienne a organisé une cérémonie sur la base aérienne d'Hatzerim, dans le centre du pays.

Lors cette remise de diplôme, le commandant en second de l'escadron qui avait pour mission de former les jeunes élèves a déclaré que «le M-346 est un avion qui permet de former d'une certaine façon qui n'était pas possible avant». A titre d'exemple, le commandant en second a expliqué que depuis l'arrivée du M-346 Lavi, les élèves-pilotes peuvent s'entraîner aux manœuvres évasives typiques utilisées face aux batteries de missiles sol-air utilisées par l'Iran, la Syrie, ou le Hezbollah, ainsi qu'à des missions air-air.

A la suite de leur formation, les différents jeunes pilotes de chasse ont été répartis au sein des différents escadrons de la Force Aérienne Israélienne, où ils vont apprendre à devenir de véritables pilotes de chasse, avec l'apprentissage et la maîtrise d'avions de combat comme les F-16i et les F-15i dans des missions air-air et air-sol complexes, mettant en oeuvre de nombreux appareils, ainsi que des ennemis au sol et dans les airs.

A titre d'information seulement, la Force Aérienne Israélienne avait donné quelques éléments sur cette promotion, qui n'était pas uniquement composée d'élèves-pilotes de chasse. Outre ces derniers, qui représentaient 38% de l'effectif de la promotion «Course 171», il y avait 31% de pilotes d'hélicoptères, 20% de navigateurs systèmes d'armes, 9% de pilotes d'avions de transport, et 2% de mécaniciens. Il y avait parmi eux une seule femme, et 9% sont nés à l'étranger (Belgique, Royaume-Uni, Etats-Unis).

© IAF - Atterrissage d'un Lavi israélien
© IAF - Atterrissage d'un Lavi israélien

Le M-346 Master est aussi mis en oeuvre et commandé par plusieurs pays à travers le monde, que ce soit en Italie, où il est aussi utilisé comme Aggressor, à Singapour, et plus récemment, en Pologne. Commandé pour un total de 68 unités à ce jour, il est susceptible de remplacer les Alpha Jet de l'Armée de l'Air française dans quelques années, bien que d'autres avions sont également en lice, comme le PC-21 de Pilatus.

Partager cet article

Commenter cet article