Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Un C-2A Greyhound apponte sur le porte-avions Charles de Gaulle

Photo : © EMA - Appontage d'un C-2A sur le Charles de Gaulle.
Photo : © EMA - Appontage d'un C-2A sur le Charles de Gaulle.

Alors que l'ensemble du Groupe Aéronaval est engagé dans l'opération Chammal contre l'Organisation Etat Islamique en Syrie et en Irak, et ce depuis le golfe Persique, si les missions opérationnelles occupent la majeure partie des militaires français, d'autres missions de qualification sont également réalisées en parallèle.

Dernièrement, un C-2A "Greyhound" de l'US Navy, engagé sur le porte-américain USS Harry S. Truman (CVN 75), a réalisé une série de "Touch and go" et d'appontages / catapultages depuis le pont d'envol du porte-avions français Charles de Gaulle dans le courant du début du mois de Janvier 2016.

En effet, selon un communiqué de presse publié le 13 Janvier 2016 par l'Etat-Major des Armées (EMA), «le 6 janvier 2016, aux commandes d’un avion C-2A Greyhound, un équipage américain a réalisé une série d’appontages sur le porte-avions Charles de Gaulle».

Le communiqué précise que «les neuf appontages et les séries de touch-and-go (ou manœuvres de poser-décoller) effectuées ont permis à trois pilotes américains de s’entraîner à se poser sur le porte-avions français».

Cette re-qualification, puisque des pilotes américains avaient déjà été qualifiés pour ces manoeuvres, se sont déroulées avec l'aide d'un Landing Signal Officer (officier d’appontage) de l'USS Harry Truman, qui a expliqué aux officiers français les spécificités qu'ils doivent connaître et acquérir pour aider l'équipage à apponter sur le Charles de Gaulle.

Sa présence était d'autant plus nécessaire car le porte-avions français présente quelques différences avec le porte-avions américains. Outre la taille du pont d'envol français, bien plus étroit que celui de son homologue américain, le Charles de Gaulle voit ses différences au niveau de «la disposition du pont, de l’emplacement du miroir, et les brins d’arrêt ne sont pas les mêmes». De ce fait, selon l'EMA, «lorsqu’un pilote qualifié à l'appontage change de type de porte-avions, il doit effectuer une carrier qualification», qui s'obtient, dans un premier temps, à la suite d'une série de Touch and Go, et par la réalisation d'appontages et de catapultages.

Le C-2A"Greyhound" est un avion de transport embarqué, équipé de deux turbopropulseurs, et en service au sein de l'US Navy uniquement. Développé sur la base du E-2 "Hawkeye", le "Greyhound" est un appareil fortement utile puisqu'il permet de transporter, grâce à sa rampe d'accès située à l'arrière, 4 536 kg entre le terre et le porte-avions, ou bien, soit 26 militaires ou 12 civières pour l'évacuation de blessés.

Bien que la France et sa Marine Nationale ne disposent pas d'un tel appareil, ce qui est dommage à la vue de son utilité dans les opérations, les Etats-Unis avaient prêté en 2011 deux C-2A à la France afin qu'ils puissent assurer des liaisons entre le continent français et le Charles de Gaulle lors de l'opération Harmattan en Libye, en 2011.

Partager cet article

Commenter cet article