Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Deux missiles air-sol Brimstone sont tombés d'un Tornado GR.4 de la Royal Air Force lors d'un atterrissage

Deux missiles air-sol Brimstone sont tombés d'un Tornado GR.4 de la Royal Air Force lors d'un atterrissage

Photo : (c) MBDA - Un Tornado GR.4 de la Royal Air Force, équipé de missiles Brimstone.

Le 15 Juillet 2015, dans le cadre de l'opération Shader, qui a pour but de lutter contre l'Organisation Etat Islamique et de soutenir les forces irakiennes au sol, au retour d'une mission au-dessus du territoire irakien, un Tornado GR.4 de la Royal Air Force a littéralement perdu ses deux missiles air-sol Brimstone qui se trouvaient sous le ventre de l'appareil.

Lors de l'incident, l'aéronef était en train d'atterrir sur la base aérienne britannique d'Akrotiri, à Chypre, et un porte-paroles de la base aérienne a indiqué que les deux Brimstone "n’ont pas détonné, et que personne n’a été blessé". Cependant, pour prévenir tout risque d'explosion avant qu'ils ne soient désamorcés et retirés de sur la piste d'atterrissage, les services de secours de la base avaient pris la décision d'évacuer une partie du personnel militaire qui se trouvait à proximité.

Le porte-paroles a poursuivi en déclarant à un média chypriote que d'après "ce que l'on sait, c'est la première fois que cela se produit, et les causes ne sont pas très claires, l'enquête se poursuit".

Etant donné que c'est la première fois que la Royal Air Force est confrontée à ce type d'incident, le Ministère britannique de la Défense a indiqué au média anglais IHS Jane's (article ici, en anglais) qu'en attendant les résultats de cette enquête, les opérations aériennes britanniques au-dessus de l'Irak étaient suspendues. Par ailleurs, des débris des Brimstone se trouveraient encore sur la piste, ce qui empêche tout décollage des huit Tornado GR.4 de la Royal Air Force qui sont stationnés sur place.

Une source a indiqué à IHS Jane's que les missiles air-sol Brimstone, lorsqu'ils sont fixés sous le ventre du Tornado GR.4, ont tendance à pointer vers le bas, et ne sont pas parallèle au fuselage de l'avion, comme c'est le cas avec des bombes air-sol classiques, telles que les GBU.

C'est pourquoi, et selon cette personne qui a évoqué cet incident sous couvert d'anonymat, "si il y a une approche avec une trop forte pente ou lors d'une perte inattendue de portance de l'avion, le train d'atterrissage pourrait se comprimer fortement [lors de l'atterrissage, NDLR], et les missiles pourraient être délogés de leur rails".

Partager cet article

Commenter cet article