Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Yémen : L'Arabie Saoudite remboursera aux Etats-Unis les frais liés aux missions de ravitaillement en vol

Yémen : L'Arabie Saoudite remboursera aux Etats-Unis les frais liés aux missions de ravitaillement en vol

Photo : (c) DoD - Un F-15 Saoudien ravitaille auprès d'un ravitailleur américain (Archive, 1992).

Depuis le Mercredi 25 Mars, l'Arabie Saoudite a constitué une coalition arabe qui comprend l'Egypte, la Jordanie, le Soudan, le Maroc, le Qatar, le Pakistan, le Koweït, Bahreïn, ainsi que les Emirats Arabes Unis. Cette importante coalition, majoritairement aérienne avec une centaine d'avions de chasse, a pour objectif de frapper des cibles appartenant aux rebelles houthis chiites, soutenus par l'Iran, depuis qu'ils ont pris Sanaa, la capitale du Yémen, et qu'ils ont progressé vers le Sud du pays afin de s'emparer du pouvoir.

Si cette coalition arabe, (qui, il faut le dire, consacre plus de moyens et d'efforts à cette opération plutôt qu'à celle contre l'Etat Islamique), veut durer dans le temps et souhaite maintenir une pression constante et continue sur les rebelles houthis, elle doit pouvoir assurer le ravitaillement en vol de ses avions de chasse.

Afin de pouvoir y parvenir, l'Arabie Saoudite a récemment demandé aux Etats-Unis une aide militaire afin de pouvoir utiliser des appareils de l'US Air Force pour ravitailler en vol les avions de chasse de la coalition. Mais cette contribution américaine n'est pas gratuite.

En effet, Mardi 07 Avril, le Colonel Steve Warren, porte-paroles du Pentagone, a déclaré que les Etats-Unis acceptaient la demande d'aide de l'Arabie Saoudite, uniquement si celle ci rembourse les frais liés à ces missions de ravitaillement. Warren a notamment indiqué que "le ravitaillement en vol dans cette opération à l'appui des Saoudiens et des autres membres de la coalition a été convenu moyennent un remboursement".

Le lendemain, Mercredi 08 Avril, ce même porte-paroles a révélé officiellement que les premières missions de ravitaillement en vol ont été effectuées par des ravitailleurs de l'US Air Force au profit des avions de chasse qui frappent le territoire yéménite.

En effet, dans la nuit de Mardi à Mercredi, un KC-135 Stratotanker a effectué une mission de ravitaillement au profit des F-15 de la Force Aérienne Royale Saoudienne et des F-16E/F de la Force Aérienne des Émirats Arabes Unis.

L'US Central Command a précisé que les Etats-Unis effectueront une sortie par jour, et que les ravitailleurs américains ne pénétreront pas au sein de l'espace aérien yéménite. Outre cette aide dans le ravitaillement en vol, Washington intervient également dans cette opération en coopérant dans le domaine du renseignement, sans pour autant que l'on en sache plus à ce sujet. Les Etats-Unis font régulièrement voler des drones MQ-1 Predator ou MQ-9 Reaper au-dessus du Yémen afin de frapper des cibles terroristes ou de collecter du renseignement.

Des équipes américaines CSAR (Combat Search And Rescue) se tiennent également prêtent à intervenir afin de récupérer un équipage qui se serait éjecté, comme ce fut le cas il y a deux semaines environ, lorsqu'un F-15S saoudien s'est abîmé en mer, au-dessus du Golfe d’Aden. Les militaires avaient décollé de Djibouti, et avaient récupéré les deux aviateurs avec un hélicoptère HH-60G Pave Hawk de l'US Air Force, spécialisé dans ce type de mission. Les Etats-Unis ont cependant précisé qu'ils n'interviendront pas si un équipage devait s'éjecter au-dessus du Yémen.

A lire >> Plusieurs dizaines de civils ont été tués au Yémen par les frappes aériennes de la coalition arabe.

Partager cet article

Commenter cet article