Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Deux F-16 et deux F-15 ont intercepté un avion de tourisme avant qu'il ne s'abîme en mer

Deux F-16 et deux F-15 ont intercepté un avion de tourisme avant qu'il ne s'abîme en mer

Hier Vendredi 05 Septembre, deux F-16C, ainsi que deux F-15C de l'US Air Force ont été envoyés par le NORAD (North American Aerospace Defense Command - Commandement de la Défense Aérospatiale de l'Amérique du Nord) afin d'intercepter un TBM-700 qui ne répondait plus aux appels des contrôleurs aériens américains.

L'avion de tourisme, qui avait décollé de l'aéroport de Rochester (Etat de New-York), et qui devait atterrir à Naples, en Floride, a demandé, alors qu'il se trouvait en Caroline du Sud, de descendre à 18.000 pieds, en raison "d'une indication qui n'est pas correcte dans l'avion". Après cette conversation, et qu'aucune situation d'urgence n'a été évoquée, les occupants n'ont plus répondu aux appels des contrôleurs. La Federal Aviation Administration (FAA), en coordination avec le NORAD, a alors pris la décision d'envoyer deux F-16C, stationnés sur la base aérienne McEntire de la Garde Nationale, en Caroline du Sud, pour qu'ils interceptent l'aéronef. Par la suite, deux F-15C, stationnés sur la base aérienne d'Homestead, en Floride, ont, à leur tour, décollé, afin de se rendre à hauteur du TBM-700.

Une fois que les pilotes ont rejoint l'appareil à 25.000 pieds, ces derniers se sont aperçus que les vitres de l'avion de tourisme étaient gelées. Le NORAD a alors indiqué qu'il pourrait s'agir d'une hypoxie (cliquez ici pour en savoir plus) survenue au cours du vol. Les avions de chasse américains ont escorté le TBM-700 jusqu'à son entrée au sein de l'espace aérien cubain. Dans un premier temps, les pilotes espéraient pouvoir poursuivre leur interception en contournant l'île et en reprenant le contact une fois que l'appareil serait sorti de l'espace aérien cubais. Mais la poursuite de l'interception a dû être annulée en raison du manque de carburant. Selon le NORAD, un avion de chasse cubain (Mig-21 ? Mig-29 ?) aurait également intercepté l'avion au-dessus de Cuba, lorsque les F-15C américains ont fait demi-tour.

C'est lors de leur retour à la base, que le petit avion, appartenant à un homme d'affaire américain travaillant dans l'immobilier, et occupé par le pilote ainsi qu'un autre passager, s'est écrasé à environ 22km des côtes jamaïcaines, dans la Mer des Caraïbes. Cependant, la FAA n'a pas confirmé le nombre exact de personne au sein de l'aéronef, bien que selon certains éléments, il n'y avait que deux personnes.

L'interception, ainsi que l'escorte de l'avion de tourisme a été suivi presque en direct, via le compte Twitter du NORAD, et par certains médias. Le trajet, jusqu'à ce que l'avion s'abîme en mer, a pu être suivi sur le site Flightradar24.com qui permet de suivre la route des avions dans le ciel, de connaitre leur altitude, leur destination, ainsi que d'autres données.

Les gardes côtes américains ont lancé une opération de sauvetage afin de rechercher l'appareil et les personnes qui étaient à bord avec un C-130 Hercules, un navire, ainsi qu'un hélicoptère HH-60 Black Hawk, basé à Guantanamo. Des avions de l'armée jamaïcaines seraient également à la recherche de l'avion.

En une semaine, c'est la deuxième fois que ce genre d'événement se produit. En effet, Samedi 30 Août, un Cirrus SR-22, qui devait atterrir à Manassas, en Virginie, s'est abîmé dans l'Océan Atlantique, après que le pilote ait fait un malaise dans son avion. Deux F-16C avaient également été envoyés afin d'analyser la situation.

Photo : (c) USAF - Un F-15B (premier plan), accompagné par deux F-16C (au fond).

Partager cet article

Commenter cet article