Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Crash d'un MIG-21. Accumulation de crashs depuis plus de 4 ans.

Crash d'un MIG-21. Accumulation de crashs depuis plus de 4 ans.

Un Mig-21 indien s'est écrasé vendredi matin. Le pilote qui a réussi à s'éjecter a toutes fois quelques petites blessures. Il a été transporté par précaution dans un hôpital militaire.

L'avion avait décollé de la base aérienne d'Uttarlai pour effectuer un entraînement de routine.
Juste après son décollage, une anomalie technique au niveau du moteur a entraîné un feu puis l'explosion de l'avion.
Une équipe de secours a récupéré le pilote ainsi que la boîte noire de l'avion pour découvrir les causes de cet accident puisqu'une commission d'enquête a été chargée de l'affaire.

Outre la question du crash qui n'a fait aucunes victimes au sol, une autre question, beaucoup plus alarmante vient faire son apparition.

En effet, depuis un peu plus de 4 ans, 40 accidents aériens sont survenus au sein de l'IAF, pour des raisons humaines ou techniques. Un nombre conséquent mais qui ne représente plus tellement grand chose face aux 630 avions de combat que possède l'Inde.
Pour rappel, les différents appareils tombés sont des 27 MIG (dont 16 MIG-21), 3 Sukhoï 30, 2 Mirage et 1 Jaguar.
Ces crashs ont amené une trentaine de victimes, pilotes ou civils au sol.
Plusieurs raisons sont possibles :

- L'IAF a tendance à affecter des jeunes pilotes sur des MIG-21. Or, ces avions sont très difficiles à piloter car ils sont instables.
- De plus, un manque d'entretien et de pièces de rechanges (venues de Russie) se font sentir. Tous les appareils accidentés appartenaient au constructeur Mikoyan-Gourevitch. L'Ambassadeur de Russie avait expliqué que l'Inde utilisé aussi des pièces contrefaites pour ses avions, en raison de leur prix relativement bas.
- Pour finir, l'IAF forme ses pilotes avec les normes occidentales, mais continue à utiliser des avions de fabrication russe. Ce qui pose un soucis évident.

Les Mig-21 vont, dans le futur, être remplacés par 126 Rafale du constructeur aéronautique Dassault Aviation (Y compris ses partenaires Safran et Thalès) qui est actuellement en négociations avec New Delhi. Elles avancent, et suivent leur cours normalement contrairement aux dires de certains concurrents.

#Loïc

Partager cet article

Commenter cet article