Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
Un Su-24M2 Fencer russe s'est écrasé au décollage, en Syrie

Un Su-24M2 Fencer russe s'est écrasé au décollage, en Syrie

© MinDéf russe - Un Su-24M2 «Fencer» au décollage depuis la base aérienne de Hmeimim, en Syrie.

© MinDéf russe - Un Su-24M2 «Fencer» au décollage depuis la base aérienne de Hmeimim, en Syrie.

Hier mardi 10 octobre 2017, un Su-24M2 «Fencer» de l'Armée de l'Air russe s'est écrasé au décollage de la base aérienne de Hmeimim, située au sud-est de la ville de Lattaquié, dans le gouvernorat de Lattaquié, en Syrie.

Selon le communiqué de presse publié par le Ministère russe de la Défense, «au moment de prendre de l'accélération pour décoller de l'aérodrome de Hmeimim en Syrie, un Su-24 qui se préparait à accomplir une mission de combat est sorti de la piste et s'est écrasé» à proximité de la piste.

«Les membres de l'équipage n'ont pas eu le temps de s'éjecter et ont péri dans l'accident», détaille le communiqué officiel russe. En outre, il est également précisé que cet accident serait dû à «un problème technique», ce qui exclu donc une action ennemie, et il n'y a pas eu de dégâts au sol, en dehors de l'avion.

Depuis septembre 2015, la Russie déploie depuis la base aérienne de Hmeimim un important détachement de l'Armée de l'Air russe, outre les autres unités issues des forces terrestres, navales ainsi que celles des forces spéciales. Ce détachement est, entre autres, composé de Su-25SM «Frogfoot», Su-34 «Fullback», Su-30SM «Flanker-H», Mig-29SMT «Fulcrum», aux côtés d'hélicoptères Mi-8AMTSh «Hip», Mi-24P et Mi-35M «Hind», Mi-28N «Havoc», Ka-52 Alligator, etc…

Ce n'est pas la première fois que la Russie perd un avion de combat depuis le début de son engagement. En effet, le 24 septembre 2015, un Su-24M russe qui a pénétré pendant plusieurs secondes l'espace aérien turc est abattu par un F-16C/D de la Force Aérienne Turque. Dans la même journée, un Mi-8AMTsh engagé dans les opérations CSAR pour la récupération de l'équipage abattu est obligé de faire un atterrissage d'urgence après avoir été touché par des tirs.

Dans la soirée du 11 avril 2016, un hélicoptère d'attaque au sol Mi-28N «Night Hunter» (code OTAN «Havoc-B») s'est écrasé près de la ville syrienne de Homs. Les deux occupants sont décédés dans l'accident, qui serait dû à une collision avec un obstacle lors de ce vol de nuit.

En juillet 2016, un Mi-35M s'écrase en tuant ses deux aviateurs après avoir été touché au niveau du rotor de queue, sans doute par un tir-ami lors d'une passe roquettes contre des éléments jihadistes au sol. Un mois plus tard, victime de tirs ennemis, c'est un Mi-8AMTSh qui connait le même sort, ainsi que l'équipage.

En novembre de la même année, touché par des tirs ennemis, un Mi-24/35 se pose en urgence dans le désert, et est détruit peu de temps après par le tir d'un missile ATGM par des jihadistes. L'équipage venait tout juste d'être récupéré par un «Hip». 

Le 14 novembre, un Mig-29KUBR «Fulcrum-D» de la Marine russe s'abîme en Méditerranée orientale après avoir connu une panne sèche alors qu'il se trouvait en circuit d'attente à la suite d'un incident sur le porte-aéronefs amiral Kouznetsov. Trois semaines plus tard, c'est un Su-33KUB Flanker-D qui s'abîme en mer à l'appontage après la casse de son brin.