Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
Chammal : Les Rafale M regagnent la Jordanie, pour la troisième fois

Chammal : Les Rafale M regagnent la Jordanie, pour la troisième fois

© EMA - Atterrissage en Jordanie d'un Rafale Marine de la 11F «Les Furieux». Cet appareil a franchi le cercle polaire arctique, en avril 2010.

© EMA - Atterrissage en Jordanie d'un Rafale Marine de la 11F «Les Furieux». Cet appareil a franchi le cercle polaire arctique, en avril 2010.

Dans son point de situation des opérations, publié le jeudi 05 octobre 2017, l'Etat-Major des Armées (EMA) a annoncé que quatre Rafale Marine de la Marine Nationale ont rejoint la base aérienne projetée (BAP) en Jordanie, dans le cadre de l'opération Chammal.

C'est la troisième fois que la Chasse Embarquée engage ses marins du ciel sur la terre ferme et depuis la Jordanie depuis l'arrêt technique majeur (ATM) à mi-vie du porte-avions Charles de Gaulle, qui a eu lieu en début d'année 2017. Les deux précédents déploiements se sont tenus en avril-mai et en juin-juillet de cette même année.

L'engagement de ces Rafale M, issus de la Flottille 11F «Les Furieux» et 12F «La Douzeff», permet de soulager la pression exercée sur la flotte des Rafale Air de l'Armée de l'Air, ainsi que sur les équipages navigants et le personnel au sol (mécaniciens, spécialistes, armuriers, etc…) qui sont fortement engagés au quotidien sur de nombreux théâtres.

A ce jour, depuis le 02 octobre, la base aérienne jordanienne accueille donc un plot mixte composé de quatre Rafale M et de quatre Rafale Air, au côté d'un avion de patrouille maritime Atlantique II et, occasionnellement, d'un C-160G Gabriel, utilisé par l'Escadron Electronique Aéroporté 1/54 «Dunkerque» pour recueillir du renseignement d’origine électromagnétique (ROEM).

Par ailleurs, outre ce détachement jordanien, l'opération Chammal dispose aussi de l'Escadron de Chasse 1/7 «Provence», armé de six Rafale Air et stationné en permanence sur la base aérienne 104 d'Al Dhafra, qui accueille elle aussi occasionnellement un E-3F SDCA (Système de Détection et de Commandement Aéroporté) et un ravitailleur KC-135RG/C-135FR du Groupe de Ravitaillement en Vol 2/91 «Bretagne».

A ce sujet, l'EMA explique que «cette semaine a été marquée par la fin de mission du C-135 français. Cette dernière mission de l’année pour un C-135 est l’occasion de tirer un bilan de la participation de ce ravitailleur à l’effort de la coalition depuis le début de l’opération».

«En trois ans, les C-135 français ont procédé à près de 1 200 ravitaillements au profit des aéronefs des forces Chammal et OIR [Opération Inherent Resolve, NDLR]. Cet effort représente plus de 2 200 heures de vol. Cette année, avec leur participation aux batailles de Tal Afar, Raqqa ou Hawija, les C-135 qui se sont relayés ont concouru activement aux gains territoriaux récents sur l’Etat islamique», est-il détaillé.

Depuis le début des opérations aériennes au Moyen-Orient, le 19 septembre 2014, les vecteurs aériens de Chammal ont conduit 7 230 sorties, 1 405 frappes aériennes (dont 149 en Syrie) qui ont permis la destruction de 2 188 objectifs (dont 295 en Syrie).