Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
PHOTOS - Les Tornado allemands ont effectué leur dernier vol de formation aux Etats-Unis

PHOTOS - Les Tornado allemands ont effectué leur dernier vol de formation aux Etats-Unis

© USAF / Maj. Bradford "Emcon" Brizek - Dernier vol conjoint depuis la base aérienne d'Holloman entre les F-16 de l'US Air Force et les Tornado de la Luftwaffe.

© USAF / Maj. Bradford "Emcon" Brizek - Dernier vol conjoint depuis la base aérienne d'Holloman entre les F-16 de l'US Air Force et les Tornado de la Luftwaffe.

Le 17 août 2017, la formation et l'entraînement des équipages navigants des Tornado ECR/IDS de la Luftwaffe s'est achevé sur la base aérienne d'Holloman, située au Nouveau-Mexique, aux Etats-Unis.

A cette occasion, un dernier vol d'entraînement conjoint a été effectué avec un Tornado ECR de la Luftwaffe et un F-16D du 54th Fighter Group de l'US Air Force afin de marquer la fin de plus de deux décennies de sorties aériennes conjointes entre les deux forces aériennes.

Depuis 1958, la Luftwaffe a mis en place une partie de la formation des équipages navigants (pilotes et navigateurs système d'armes) aux Etats-Unis, avant de se poser définitivement sur la base aérienne d'Holloman, en 1992, avec la création du German Air Force Tactical Training Center.

Le German Air Force Tactical Training Center (Centre de formation tactique de la Luftwaffe - GAF TTC) a été officiellement mis en place à Holloman le 1er mai 1996, après l'arrêt de la formation des aviateurs allemands alors intégrés dans le cursus de l'US Air Force à l'époque des F-4F Phantom.

Ce programme, fondé sur un protocole d'entente entre Washington et Berlin et financé entièrement par le Ministère allemand de la Défense, est unique par la manière puisqu'il permet à la Luftwaffe de déployer et de faire stationner en permanence des Tornado ECR/IDS à Holloman.

Avec ce programme, la Bundeswehr déployait environ 300 militaires allemands et pas moins de 12 Tornado sur la base aérienne américaine. Les aviateurs allemands s'entraînaient sur place à deux reprises au cours de leur formation.

La mission principale consistait, pendant la première période de trois semaines, à se perfectionner dans la tenue de missions de guerre (Fighter Weapons Instructor Course - FWIC). Au cours de la seconde période de formation (advanced tactical training), pendant environ six mois, les aviateurs s'entraînaient alors à la conduite d'exercices sur des champs de tirs.

Mais près de vingt-cinq ans plus tard, cette formation a été stoppée pour des raisons économiques notamment, selon les déclarations du général de brigade Andreas Schick, adjoint au commandement des escadres de la Luftwaffe.

En effet, lors d'une cérémonie organisée le lundi 10 avril 2017 sur la base aérienne de Schleswig-Jagel, située dans le nord de l'Allemagne, la formation des jeunes équipages a été officiellement relancée avec la création du 4ème escadron du Taktisches Luftwaffengeschwader 51 «Immelmann».

Le retour de cette formation a été marquée par les premières sorties aériennes qui ont été effectuées dès le 24 avril

Le prochain rapatriement du détachement allemand impacte directement la base aérienne de Schleswig-Jagel puisque les quatorze Tornado ECR/IDS qui étaient basés aux Etats-Unis vont gonfler les effectifs de la base allemande qui passera donc de 25 à 37 appareils, sans compter le personnel qui les met en oeuvre.

Aux Etats-Unis, les pilotes allemands disposaient d'excellentes conditions météorologiques et d'un considérable espace aérien comme champ de travail pour la formation et l'entraînement au combat, notamment pour les missions air-sol avec le tir d'armements dit "bon de guerre" dans des vastes champs de tirs.

En Europe, avec les milliers de vols de ligne civils qui survolent le continent chaque jour et la densité de population, les contraintes imposées aux aéronefs sont beaucoup plus importantes. C'est d'ailleurs pour cela que la majorité des sorties aériennes se déroulent en mer du Nord et en mer Baltique.

Face à ces contraintes européennes et en plus des zones d'entraînement habituelles, la Luftwaffe va pouvoir dorénavant utiliser et évoluer au sein de l'espace aérien du Danemark et des Pays-Bas afin d'étendre les possibilités en matière d'exercice.

© US Air Force Tech. Sgt. Amanda Junk / Maj. Bradford "Emcon" Brizek.
© US Air Force Tech. Sgt. Amanda Junk / Maj. Bradford "Emcon" Brizek.
© US Air Force Tech. Sgt. Amanda Junk / Maj. Bradford "Emcon" Brizek.
© US Air Force Tech. Sgt. Amanda Junk / Maj. Bradford "Emcon" Brizek.
© US Air Force Tech. Sgt. Amanda Junk / Maj. Bradford "Emcon" Brizek.
© US Air Force Tech. Sgt. Amanda Junk / Maj. Bradford "Emcon" Brizek.
© US Air Force Tech. Sgt. Amanda Junk / Maj. Bradford "Emcon" Brizek.
© US Air Force Tech. Sgt. Amanda Junk / Maj. Bradford "Emcon" Brizek.

© US Air Force Tech. Sgt. Amanda Junk / Maj. Bradford "Emcon" Brizek.