Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
Les premiers PC-21 entrent en service dans la Royal Australian Air Force

Les premiers PC-21 entrent en service dans la Royal Australian Air Force

© RAAF - Deux des premiers PC-21 destinés à la Royal Australian Air Force.

© RAAF - Deux des premiers PC-21 destinés à la Royal Australian Air Force.

Alors que le premier Pilatus PC-21 de l'Armée de l'Air française a réalisé son premier vol en juillet 2017, la Royal Australian Air Force (RAAF, Force Aérienne Royale Australienne) vient de mettre en service ses six premiers PC-21.

En effet, dans un communiqué de presse publié le 15 août 2017, Lockheed Martin a annoncé que la RAAF venait d'introduire au service actif ses six avions d'entraînement et de formation avancé PC-21 dans le cadre du programme AIR 5428 Pilot Training System.

La cérémonie officielle s'est déroulée sur la base aérienne australienne d'East Sale, située dans l'Etat de Victoria, dans le sud du pays. Pour cet événement, la cérémonie a vu la présence de la Ministre australienne de la Défense et sénatrice Marise Payne, du Ministre des Transports et des Infrastructures Darren Chester et de Vince Di Pietro, directeur-général de Lockheed Martin en Australie.

A cette occasion, ce dernier a déclaré que «ce jalon est une réussite exceptionnelle pour tous les participants et nous célébrons ici le premier vol du PC-21 en service dans la Royal Australian Air Force et l'acceptation des six premiers sur les 49 PC-21, en tant qu'avion principal pour le programme de formation des pilotes australiens pour les décennies à venir».

«La combinaison du turbopropulseur PC-21 avec des simulateurs d'entraînement ultramodernes et un environnement d'apprentissage électronique, le nouveau système de formation préparera la prochaine génération de pilotes australiens», a-t-il ajouté.

Dans le cadre du programme AIR 5428 Pilot Training System, Lockheed Martin en est le maître d'oeuvre, où il travaille en collaboration avec l'avionneur Pilatus et l'industriel Hawker Pacific Aerospace.

Depuis l'officialisation, en décembre 2015, de la signature du contrat entre l'ensemble de ces prestataires et la Royal Australian Air Force, Lockheed Martin se chargera pendant les sept prochaines années de la formation au sol et du maintien en condition opérationnelle des simulateurs, Pilatus continuera de fournir le reste des appareils ainsi qu'un soutien dans l'ingénierie, tandis que Hawker Pacific sera responsable de la maintenance.

A terme, cette flotte de PC-21 doit remplacer les avions légers de formation CT/4 Airtrainer et les soixante-deux PC-9/A actuellement en service au sein du Number 2 Flying Training School depuis 1989, après une commande passée en 1987.

L'ensemble du parc des PC-21 sera partagé entre la base aérienne d'East Sale, dans l'Etat de Victoria, et celle de Pearce, dans l'Etat d'Australie-Occidentale. Ils permettront la formation des pilotes de chasse qui opèreront sur F/A-18A/B Hornet, F/A-18F Super Hornet et EA-18G Growler, ainsi que sur les F-35A Lightning II (100 commandés).

© RAAF - Les PC-21 serviront à la formation des pilotes avant leur passage sur Hornet, Super Hornet, Growler et Lightning II.

© RAAF - Les PC-21 serviront à la formation des pilotes avant leur passage sur Hornet, Super Hornet, Growler et Lightning II.

Le PC-21 du suisse Pilatus allie l'avantage d'un avion aux coûts de maintenance réduits, avec une avionique moderne et semblable aux avions de combat de 4ème et de 5ème génération, et avec des performances en vol qui correspondent aux avions d'entraînement et de formation actuellement en service.

Le PC-21 est équipé du turbopropulseur PT6A-68B du canadien Pratt & Whitney, qui lui délivre un peu plus de 1 600 chevaux. Couplé aux cinq pales, il permet un décollage sur un peu moins de 800m, avec un taux de montée de 20.78 m/sec, et une distance d'atterrissage de 1 031m.

Avec une vitesse de croisière de 624km/h et une pointe pouvant aller à 685km/h, l'appareil peut aller chercher de +8G à -4G lors de session de voltige aérienne, ou évoluer entre +5G et -2,5G lors de conditions d'évolutions normales.

Pouvant décoller à partir de 2 280kg ou bien avec une masse maximale au décollage de 3 100kg, le PC-21 est long de 11,23m et large de 9,10m.

Son turbopropulseur et ses systèmes de contrôle lui permettent d'évoluer dans des domaines de vol (basse et haute altitude, basse vitesse, etc…) aussi traversé par les avions à réaction utilisés pour l'entraînement et la formation des équipages.

L'avionique des avions est celle des écrans plats, numériques et tactiles, que l'on retrouve sur les avions de combat de dernière génération, dont les Rafale, que les pilotes français découvriront juste après leur passage ces PC-21.

Actuellement, cet appareil est utilisé et/ou commandé par huit nations : la Suisse (8), Singapour (19), les Emirats arabes unis (25), le Qatar (24), l'Australie (49), la Jordanie (8), la France (17) et l'Arabie Saoudite (55).