Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
REPORTAGE - Avec les Forces Aériennes de la Gendarmerie Nationale dans le sud-ouest

REPORTAGE - Avec les Forces Aériennes de la Gendarmerie Nationale dans le sud-ouest

REPORTAGE - Avec les Forces Aériennes de la Gendarmerie Nationale dans le sud-ouest

EXCLUSIF ! Texte, carte et photos : © Mathieu Mounicq.

Alors que la saison estivale bat son plein, les Forces Aériennes de la Gendarmerie Nationale prennent l’alerte conjointement avec la Sécurité Civile pour la mission de sauvetage des vacanciers sur nos côtes.

C’est notamment le cas dans le sud-ouest de la France le long de la façade Atlantique, de Rochefort à Hendaye. Cette activité assez visible pour les vacanciers reste néanmoins assez marginale par rapport aux missions habituelles des gendarmes du ciel. 

Pour ce premier reportage sur les forces aériennes de la Gendarmerie dans le sud-ouest, Defens’Aero a rencontré le personnel de la section aérienne de Bordeaux Mérignac. Présentation.

Les Forces Aériennes de la Gendarmerie Nationale

Les Forces Aériennes de la Gendarmerie (FAG) sont dirigées par le Commandement des Forces Aériennes (CFAG) basé à Villacoublay. Comptants entre 400 et 500 personnels et une cinquantaine d’hélicoptères, elles sont réparties en sept groupements opérationnels (un pour chaque zone de défense et de sécurité du territoire national) appuyés par le Groupement de Maintien en Conditions Opérationnelles (GMCO) d’Orléans-Bricy et le Groupement d’Instruction et de Sécurité des Vols (GISV) de Cazaux. 

Le groupement sud-ouest est basé à Bordeaux-Mérignac, l'ouest à Rennes Saint-Jacques, l'Ile-de-France à Villacoublay, le nord à Amiens-Glisy, l'est à Metz-Frescaty, le sud-est à Lyon-Bron et le sud à Hyères-le-Palyvestre.  

On compte dans chacun des groupements des sections aériennes (SAG) composées en général de plusieurs machines, ou des détachements (DAG) rattachés hiérarchiquement aux SAG et comportant un seul hélicoptère. 

Les Forces Aériennes de la Gendarmerie sont également présentes dans les DOM/TOM avec des sections aériennes et détachements autonomes. 

Le rôle des FAG est d’intervenir au profit des autres forces de la Gendarmerie et de la Police Nationale dans le cadre d’opérations de police judiciaire ou encore en missions de secours en milieu spécialisé (montagnes, mer, etc…). Elles sont ainsi mobilisables 24h/24 et 365 jours par an.

REPORTAGE - Avec les Forces Aériennes de la Gendarmerie Nationale dans le sud-ouest

Les machines

Les FAG disposent d’une flotte de quinze hélicoptères EC 135T2+, de quinze EC 145 et de vingt-six AS-350BA/B1/B2 Ecureuil.. Ces machines sont réparties dans les différentes unités selon les spécificités géographiques des zones d’implantation. 

Ainsi, les unités situées à Tarbes, Pamiers, Ajaccio, Dignes-les-Bains, Briançon, Modane et Chamonix sont équipées en EC 145 et sont principalement dédiées à la mission de sauvetage en haute montagne tout en intervenant au profit des forces de Gendarmerie et de police en cas de besoin.

A Villacoublay, la section aérienne a pour mission secondaire d’opérer avec les forces d’intervention d’urgence (GIGN, RAIDS, etc…). Elle est pour cela spécifiquement dotée de deux EC 145 qui permettent chacun de déployer des sections complètes de six personnels équipés.

Le EC 145 F-MJBK « CHOUCA 65 » part en mission de sauvetage en montagne depuis l’aérodrome de Tarbes-Laloubère.

Le EC 145 F-MJBK « CHOUCA 65 » part en mission de sauvetage en montagne depuis l’aérodrome de Tarbes-Laloubère.

Les autres unités du territoire national sont équipées avec des EC 135 et AS 350 pour les missions judiciaires avec une mission complémentaire dédiée au sauvetage selon les particularités locales (plaines, faible relief, littoral). 

Le EC 135, qui est la machine la plus récente dans l’inventaire de la Gendarmerie, est en effet particulièrement adaptée aux missions de maintien de l’ordre et aux missions de police.

Il est pour cela équipé d’une caméra jour/thermique d’une portée de 2km avec liaison de données et d’un projecteur extrêmement puissant. Machine polyvalente, elle est également capable de transporter et déployer des forces d’intervention en cas de besoin à l’aide d’une potence ou encore de réaliser des missions de sauvetage grâce à son treuil. 

Le EC 135 F-MJDO de la SAG de Bordeaux sur son chariot de manutention.

Le EC 135 F-MJDO de la SAG de Bordeaux sur son chariot de manutention.

L'AS 350 Ecureuil, est l’appareil le plus ancien dont dispose la Gendarmerie puisqu'il est entré en service au sein des FAG en 1979.

C’est la machine largement utilisée pour les missions de sauvetage en plaine et sur le littoral mais qui réalise également des missions de surveillance et d’intervention en cas de besoin.

Etant le seul hélicoptère mono-turbine de la flotte, il est utilisé prioritairement en-dehors des zones urbaines de manière à pouvoir facilement trouver un terrain pour se poser en cas de panne moteur. L'EC 135 et l'EC 145 sont eux des hélicoptères biturbines qui disposent d’une meilleure marge de manœuvres pour effectuer un atterrissage de précaution.

Avec 26 machines en dotation (versions BA, B1 et B2), l’Ecureuil reste aujourd’hui la machine principale des FAG.

Avec 26 machines en dotation (versions BA, B1 et B2), l’Ecureuil reste aujourd’hui la machine principale des FAG.

Formation des pilotes 

Les personnels des FAG viennent d’horizons variés. Ils peuvent ainsi être issus de la Gendarmerie ou déjà avoir derrière eux une carrière de pilote au sein de l’ALAT (Aviation Légère de l'Armée de Terre) ou de l’Armée de l’Air.

Quel que soit leur parcours, ils sont néanmoins tous passés par l’EALAT de Dax pour leur formation initiale de pilote d’hélicoptère. 

Qu’il soit aguerri ou jeune pilote, le futur pilote des FAG passe ensuite par le Groupement d’Instruction de Cazaux pour la formation sur les machines de la Gendarmerie (AS 350, EC 135 ou EC 145).

Les pilotes partent alors en unité où ils apprennent les spécificités de l’emploi opérationnel de leur(s) machine(s) en mission de surveillance ou en sauvetage. Opérationnel, chaque pilote vole ensuite, en moyenne, 180 heures par an au minimum.

GFAGSO

Le Groupement Sud-Ouest abrite deux sections aériennes de la Gendarmerie : Celle de Bordeaux-Mérignac qui comporte un détachement permanent à Bayonne et un saisonnier à Mimizan-Plage, ainsi que celle de Limoges qui dispose d'un détachement permanent à Egletons et un saisonnier à Rochefort.

La SAG de Mérignac

Cette SAG compte vingt personnes à Bordeaux et dix au détachement permanent de Bayonne, tandis que le détachement saisonnier de Mimizan-Plage est armé en été par le personnel de Bordeaux.

Equipée d’un AS 350 et d’un EC 135, la section a effectué, en 2016, pas moins de 525 missions opérationnelles et 150 sorties d’entrainement et de vols techniques, accumulant ainsi 800 heures de vol.

Les machines de la SAG de Mérignac dans leur hangar.

Les machines de la SAG de Mérignac dans leur hangar.

L’avionique de l’Ecureuil trahit l’âge des premières versions de cette emblématique machine, qui en a encore sous le rotor !

L’avionique de l’Ecureuil trahit l’âge des premières versions de cette emblématique machine, qui en a encore sous le rotor !

Glass cockpit, FADEC, … l'EC 135 est la machine la plus moderne en dotation dans les FAG. Elle doit, à un horizon encore indéterminé, remplacer les vénérables Ecureuil.

Glass cockpit, FADEC, … l'EC 135 est la machine la plus moderne en dotation dans les FAG. Elle doit, à un horizon encore indéterminé, remplacer les vénérables Ecureuil.

Les missions de la SAG sont à 80% du temps des missions de maintien de l’ordre ou de police judiciaire, tandis que les 20% restants correspondent à des missions de sauvetage, intensivement l’été et plus sporadiquement le reste de l’année).

Elles sont assurées aussi bien par l’Ecureuil que par l'EC 135, selon la disponibilité des machines et les moyens nécessaires pour l’accomplissement de la mission. En complément des équipements radios, chaque hélicoptère dispose d’un téléphone portable qui permet aux équipages de joindre les brigades de Gendarmerie sur le terrain en cas de besoin.

Départ en mission de surveillance nocturne pour l’Ecureuil de Mérignac, en juin dernier.

Départ en mission de surveillance nocturne pour l’Ecureuil de Mérignac, en juin dernier.

Pour la mission de sauvetage en mer, les deux Ecureuils de la Gendarmerie (SAG Mérignac et DAG Bayonne) se partagent toute l’année avec la Sécurité Civile et le Dauphin de la Marine Nationale les interventions rapides dans la bande côtière des 300m sur la façade Atlantique sud-ouest.

Le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) dispose ensuite pour les interventions en haute-mer des H225M Caracal de l’Escadron d'Hélicoptères 1/67 «Pyrénées» qui assurent la mission Search And Rescue (SAR, Recherche et sauvetage) depuis la base aérienne 120 de Cazaux. 

Pendant les mois de juillet et d’août, l’Ecureuil de Mérignac est déployé à Mimizan-Plage, le Groupement d’Instruction de Cazaux met en alerte un Ecureuil et la SAG de Limoges déploie son Ecureuil à Rochefort.

En prenant en compte «ECU 64» à Bayonne, ce ne sont ainsi pas moins de quatre Ecureuil bleus qui se tiennent prêts à porter secours aux vacanciers pendant l’été. 

Affaire à suivre… !

 Depuis le 8 juillet, ECU 33 est devenu ECU 40. Basé au pied de la dune de Mimizan-Plage, on peut difficilement faire plus prêt de la plage !

Depuis le 8 juillet, ECU 33 est devenu ECU 40. Basé au pied de la dune de Mimizan-Plage, on peut difficilement faire plus prêt de la plage !

Remerciements :

Defens’Aero souhaite vivement remercier le SIRPA Gendarmerie, le Lieutenant-Colonel B. du GFAGSO, le Capitaine E. et l’ensemble du personnel croisé à la SAG de Bordeaux-Mérignac.