Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
La Croatie se lance dans l'acquisition d'un nouvel avion de combat

La Croatie se lance dans l'acquisition d'un nouvel avion de combat

© Force aérienne croate - Un MIG-21 «Fishbed» de la Force Aérienne Croate lors d'une mission d'entraînement.

© Force aérienne croate - Un MIG-21 «Fishbed» de la Force Aérienne Croate lors d'une mission d'entraînement.

Actuellement, la Force Aérienne Croate dispose d'une flotte d'avions de combat constituée d'une petite douzaine de MIG-21 «Fishbed» qui sont installés sur la 91st Air Force Base à Zagreb, dans le nord de la Croatie.

A l'image de la Bulgarie avec les MIG-29 «Fulcrum» de sa force aérienne, la Croatie se lance elle-aussi dans le processus long et complexe du renouvellement de son aviation de combat, qui fait face à un âge avancé, un coût élevé de mise en condition opérationnelle et à un retard technologique.

Selon les médias nationaux, le Ministère croate de la Défense s'apprête à lancer, dans le courant du mois de juillet 2017, une Requests for Information (RfI - demande d'informations) à quatre Etats qui seraient capables de lui fournir une nouvelle machine.

Il s'agit de la Suède avec le JAS-39 Gripen de Saab, des Etats-Unis avec le F-16 de Lockheed Martin, d'Israël avec ses F-16C/D Barak et de la Corée du Sud avec le FA-50 Golden Eagle de Korea Aerospace Industries (KAI).

Toutefois, si les constructeurs aéronautiques sont connus, il n'est pas précisé quels seront les modalités de vente et les versions de ces appareils. Pour rappel, Saab propose régulièrement, comme avec la République tchèque, des Gripen en location, tandis que Lockheed Martin pourrait offrir des F-16 d'occasions et retirés du service issus du surplus de l'US Air Force.

Le Ministère croate de la Défense a établi un planning qui prévoit une réponse avec une offre précise des avionneurs dans le courant du mois de septembre. Devrait suivre, normalement, une phase d'étude des décideurs croates qui pourraient alors donner une réponse vers la fin du mois d'octobre, voir novembre.

La suite doit normalement amener le gouvernement croate à signer un contrat l'année prochaine, avec l'acquisition du futur avion de combat ainsi que la formation des équipages navigants et des mécaniciens au sol. 

Enfin, 2020 devrait voir arriver les premiers avions commandés et 2022 annoncerait la mise en service opérationnelle de l'escadron.

Le vice-Premier Ministre croate et Ministre de la Défense Damir Krstičević avait déclaré plus tôt en juin que «la décision d'acheter un nouveau chasseur n'est pas seulement liée au ministère de la Défense, mais aussi à l'ensemble de l'État et de la société».

«Une telle décision nécessite un large consensus social et le soutien de toutes les autres entités et institutions qui participeront à ce processus», avait-il alors précisé.

Ce processus d'acquisition se place dans un contexte de hausse du budget alloué aux forces armées croates. En 2017, 670 millions de dollars, soit une hausse de 9% par rapport à 2016, ont été octroyés au Ministère croate de la Défense. D'ici 2024, Zagreb devrait voir ses dépenses militaires représenter 2% du PIB national.