Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
BAE Systems réalise le premier tir réel de Brimstone depuis l'Eurofighter Typhoon

BAE Systems réalise le premier tir réel de Brimstone depuis l'Eurofighter Typhoon

© BAE Systems - Un Eurofighter Typhoon équipé du missile air-air IRIS-T et METEOR, du missile air-sol BRIMSTONE et des bombes GBU-12.

© BAE Systems - Un Eurofighter Typhoon équipé du missile air-air IRIS-T et METEOR, du missile air-sol BRIMSTONE et des bombes GBU-12.

Conçu en tant que chasseur et intercepteur pur, donc spécialisé dans les missions air-air (interception, défense aérienne, police du ciel, etc…), les ingénieurs du programme Eurofighter ont été forcés de développer des capacités air-sol afin de combler de nombreuses lacunes capacitaires dans ce domaine et d'adapter le Typhoon aux exigences opérationnelles du XXIème siècle.

C'est donc dans ce cadre là que l'avionneur britannique BAE Systems vient de réaliser le premier tir en conditions réelles du missile air-sol BRIMSTONE, déjà emporté sur les Tornado GR.4 de la Royal Air Force.

Dans un communiqué de presse publié le 14 juillet 2017, l'entreprise explique que ces tests ont été menés «dans le cadre des travaux de développement en cours dans le but d'améliorer considérablement les capacités de l'avion».

Cette campagne d'essais a été conduite par BAE Systems avec son Typhoon IPA6 (Instrumented Production Aircraft), aux côtés du Ministère anglais de la Défense, du missilier MBDA, de l'entreprise privée QinetiQ, du consortium Eurofighter GmbH et des entreprises partenaires du programme Eurofighter, Airbus et Leonardo.

Les essais menées lors de cette campagne avaient pour objectif de tester la séparation entre l'avion-tireur et le missile lors du tir, et dans différentes configurations. Neuf tirs ont été conduits afin de collecter l'ensemble des données nécessaires aux ingénieurs présents sur ce projet, aux côtés d'aviateurs du 41(R) Squadron de la Royal Air Force.

A terme, cette campagne d'essais en vol, après ceux réalisés au sol, doit permettre de rendre opérationnel à compter de 2018 le missile BRIMSTONE sur les Eurofighter Typhoon qui seront modernisés dans le cadre de la phase P3E (Phase 3 Enhancement, P3E).

© BAE Systems - Trois missiles air-sol Brimstone emportés par un Eurofighter Typhoon.

© BAE Systems - Trois missiles air-sol Brimstone emportés par un Eurofighter Typhoon.

Le missile air-sol BRIMSTONE est en service depuis plusieurs années maintenant sur les Tornado GR.4 de la Royal Air Force, qui ont pu tester ses capacités lors des opérations au-dessus de l'Afghanistan ainsi qu'en Libye, en 2011, tandis qu'il est quotidiennement utilisé au-dessus de l'Irak et de la Syrie contre l'organisation Etat Islamique.

Ce missile, d'un poids de 50 kilogrammes pour une longueur d'1,80 mètres, est capable d'engager de jour comme de nuit des cibles terrestres ou navales, fixes ou mobiles, du pick-up au blindé lourd en passant par des blindés légers et des vedettes rapides, ainsi que des bâtiments renforcés.

L'opérateur dispose de trois modes de tir différents afin de pouvoir répondre aux exigences opérationnelles du théâtre sur lequel il se trouve (menaces air-sol et air-air, type de la cible, etc…).

Le premier mode se fait avec l'utilisation d'un guidage laser semi-actif, émis par une nacelle de désignation laser et quelque soit la surface équivalente radar de la cible engagée.

Le second mode fonctionne avec un guidage laser semi-actif couplé à l'utilisation du radar interne du BRIMSTONE, le Millimetric Wave. Il permet de frapper avec précision une cible mouvante dans un environnement saturé et complexe. C'est notamment le cas dans les milieux urbains, où les combattants ennemis se mêlent aux populations civiles locales, comme actuellement en Syrie à Racca ou plus récemment en Irak à Mossoul.

Enfin, le troisième mode de tir est celui qui correspond au «tir et oublie» avec un engagement simultané sur plusieurs cibles différentes. L'avion-tireur engage les cibles et tire ses missiles qui rejoignent automatiquement leur objectif pendant que l'avion-tireur quitte la zone.