Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
L'Autriche va se séparer de ses Eurofighter Typhoon

L'Autriche va se séparer de ses Eurofighter Typhoon

© Eurofighter - Deux Eurofighter Typhoon de la Force Aérienne Autrichienne pendant un break.

© Eurofighter - Deux Eurofighter Typhoon de la Force Aérienne Autrichienne pendant un break.

Depuis 2007, après un contrat signé en juillet 2003, la Force Aérienne Autrichienne dispose d'une flotte de quinze Eurofighter Typhoon qui assurent des missions air-air uniquement (police du ciel, interception, défense aérienne, etc…) puisque ces appareils sont issus de la Tranche 1 et qu'ils n'ont donc pas de capacités air-sol.

Depuis quelques années maintenant, et notamment ces derniers mois, les tensions entre le Ministère autrichien de la Défense et Tom Enders, dirigeant d'Airbus Group, sont vives et les échanges explosifs en raison des soupçons de corruption et de fraudes.

A tel point que ce vendredi 07 juillet 2017, Hans Peter Doskozil, le Ministre autrichien de la Défense, a officiellement annoncé que la Force Aérienne Autrichienne allait se séparer de ses Typhoon à compter de 2020.

Cette décision intervient à la suite de la publication d'un rapport émis par la commission spéciale «Surveillance active de l'espace aérien» dans lequel elle «conseille une transition du système actuel à deux flottes (15 Eurofighter Typhoon et Saab 105OE), à une seule flotte armée avec 15 avions de combat monoplaces et 3 autres biplaces, stationnés sur deux bases aériennes à partir de 2020».

Le changement vers un nouvel avion de combat et le retrait des Typhoon Tranche 1 devrait permettre à l'Autriche de faire des économies.

En effet, cette même commission, avec à sa tête le général Karl Gruber, chef d'état-major de la Force Aérienne Autriche, explique que l'utilisation des Eurofighter sur une trentaine d'années coûterait de 4,4 milliards d'euros, jusqu'à 5,1 milliards d'euros.

Or, l'achat ou la location d'une flotte de 18 avions de combat permettrait d'économiser entre 100 millions et 2 milliards d'euros jusqu'en 2049.

A l'annonce de cette déclaration, Karl Gruber a déclaré que la Force Aérienne Autrichienne avait besoin d'un «avion de chasse supersonique avec des capacités opérationnelles illimitées à la fois de jour comme de nuit». 

Ce même appareil devra avoir une «capacité de réponse en cas d'incursion non-autorisée d'un aéronef non-coopératif et les intercepteurs seront équipés d'un système d'autodéfense avancé, de missiles guidés avec une aptitude d'action dans toutes les conditions météorologiques et disposeront d'une capacité de surveillance totale de l'espace aérien grâce à des capacités supersoniques».

Ce dernier a également affirmé que le Ministère autrichien de la Défense et la Force Aérienne Autrichienne ont «discuté avec Airbus, des fournisseurs alternatifs ainsi qu'avec des gouvernements».

«Sur cette base, nous avons évalué 19 options concevables pour la protection de l'espace aérien autrichien, tant du point de vue militaire que de l'efficacité économique», a-t-il ajouté.

De son coté, le Ministre autrichien de la Défense Hans Peter Doskozil a déclaré que «ceux qui disent oui à la neutralité autrichienne et à la souveraineté doivent également dire oui aux avions supersoniques modernes et à haute performance capables de faire des opérations quotidiennes».

«En même temps, nous devons maitriser la hausse du coût des Eurofighter dans l'intérêt du contribuable et aussi par rapport aux autres branches des forces armées», a-t-il confié.