Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
Un second drone pro-régime syrien abattu par un F-15E Strike Eagle de l'US Air Force

Un second drone pro-régime syrien abattu par un F-15E Strike Eagle de l'US Air Force

© USAF - Un F-15E Strike Eagle lourdement armé lors d'une mission au-dessus de l'Irak.

© USAF - Un F-15E Strike Eagle lourdement armé lors d'une mission au-dessus de l'Irak.

Après un premier drone pro-régime syrien abattu par un F-15E Strike Eagle le 08 juin 2017 et un Su-22 «Fitter» de la Force Aérienne Syrienne abattu par un F/A-18E Super Hornet le 18 juin 2017, un second drone pro-régime syrien vient d'être abattu.

En effet, le 20 juin, un F-15E Strike Eagle de l'US Air Force a abattu un drone Shahed-129 après «avoir montré une intention hostile et s'être dirigé vers les forces de la Coalition» internationale Inherent Resolve qui se trouvaient au sol.

De conception iranienne, le drone MALE Shahed-129 a des lignes très proches du drone Hermes 450, développé et construit par l'entreprise israélienne Elbit Systems.

L'appareil a été abattu aux alentours de 12h30 (heure locale) et, comme pour la fois précédente, dans la région d'At Tanf, située dans le sud de la Syrie, à quelques kilomètres seulement de la frontière avec la Jordanie et l'Irak.

La coalition internationale a expliqué dans un communiqué de presse que «le F-15E a intercepté le drone armé après avoir observé son déplacement vers un poste de la Coalition. Lorsque le drone armé a continué à avancer vers le poste de la Coalition sans détourner son parcours, il a été abattu».

Ce poste, située dans le nord-est de la région d'At Tanf, était occupé par des forces partenaires de la coalition internationale, qui sont entraînées, conseillées et formées par les forces spéciales occidentales, notamment américaines et britanniques.

«La Coalition a clairement et publiquement indiqué à tous les acteurs, à travers la ligne de déconfliction mise en place avec les forces russes, que l'intention hostile et les actions des forces pro-régime contre la Coalition et les forces partenaires en Syrie conduisant des opérations légitimes contre l'Etat Islamique ne seront pas tolérées», prévient le communiqué de presse.

Enfin, il est également précisé que «la coalition internationale ne cherche pas à lutter contre le régime syrien, les forces russes ou les forces pro-régime syrien, mais elle n'hésitera pas à défendre la coalition et ses forces partenaires contre toute menace».