Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
La permanence opérationnelle s'installe à Evreux pour un mois

La permanence opérationnelle s'installe à Evreux pour un mois

© S. Fort / Dassault Aviation - Un Rafale du RC 2/30 «Normandie-Niémen» lors d'une mission d'entraînement à la permanence opérationnelle.

© S. Fort / Dassault Aviation - Un Rafale du RC 2/30 «Normandie-Niémen» lors d'une mission d'entraînement à la permanence opérationnelle.

EXCLUSIF !

Après y avoir passé une très courte période dans le courant du mois de février 2017, la permanence opérationnelle (PO) vient de réactiver son plot sur la base aérienne 105 d'Evreux, en Normandie.

Armée par deux Rafale de la 30ème Escadre de chasse de la base aérienne 118 de Mont-de-Marsan, les deux appareils se sont posés en terre normande le 12 juin 2017. Leur présence, selon nos informations, doit s'étaler pendant un mois environ, au moins jusqu'au 14 juillet.

Au cours de ce détachement, les aviateurs (pilotes et techniciens au sol) devront assurer la protection de l'espace aérien à l'occasion du Salon International de l'Aéronautique et de l'Espace (SIAE) de Paris-Le Bourget, qui se tient du 19 au 25 juin 2017.

En outre, ils assureront également une bulle de protection autour de la capitale française pour le défilé du 14 Juillet. Enfin, comme à leur habitude, ils assureront 24h/24 et 7j/7 l'interception, l'identification et l'escorte d'aéronefs en difficulté ou suspects.

La base aérienne d'Evreux, après la fermeture de la plateforme aéronautique de la base aérienne 110 de Creil, permet de couvrir la ville de Paris ainsi que l'ensemble du quart nord-ouest de l'espace aérien français.

Cet emplacement, qui a nécessité d'importants travaux d'aménagements, est aujourd'hui incontournable par la Chasse française avec la multiplication des venues des bombardiers russes à long rayon d'action au-dessus de la Manche, et par extension vers le golfe de Gascogne.

Située à moins de 100 kilomètres des côtes de la Manche, elle permet une interception rapide des vecteurs aériens russes qui approcheraient d'un peu trop près l'espace aérien national.