Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
La Gendarmerie nationale se dote d'un H145 supplémentaire

La Gendarmerie nationale se dote d'un H145 supplémentaire

© PECCHI Anthony / Airbus Helicopters - Mission d'entraînement au secours en haute-montagne pour l'équipage du H145 de Chamonix.

© PECCHI Anthony / Airbus Helicopters - Mission d'entraînement au secours en haute-montagne pour l'équipage du H145 de Chamonix.

Actuellement, les Forces Aériennes de la Gendarmerie (FAG) disposent d'une flotte composée de 26 H130 Ecureuil, 15 H135 et 14 H145 (ex EC145) qui est répartie au sein de 29 unités sur l’ensemble du territoire national, en métropole comme en outre-mer.

Mais cette flotte va bientôt s'agrandir avec l'arrivée d'un quinzième H145. En effet, dans un communiqué de presse publié le 20 juin 2017, Airbus Helicopters a annoncé que la Gendarmerie nationale venait de passer une nouvelle commande d'un H145 supplémentaire.

Cet hélicoptère, qui doit être livré dans le courant de l'année 2018, disposera des mêmes systèmes de bord et équipements de travail que les quatorze autres H145 déjà en service. Cela inclus, entre autres, un treuil, un projecteur situé à l'avant de la machine, une élingue ainsi qu'un système de communication propre à ces hélicoptères.

A cette occasion, le colonel Emmanuel Sillon, commandant des Forces Aériennes de la Gendarmerie nationale, a déclaré que «l'EC145 est un atout important pour la Gendarmerie nationale».

«Grâce à la solution globale de services fournie par Airbus Helicopters, notre parc a atteint un taux de disponibilité de 80%, ce qui nous permet d'assurer nos missions 24/7 dans les conditions les plus difficiles», a-t-il ajouté.

Le Commandement des Forces Aériennes de la Gendarmerie nationale (CFAGN), installé sur la base aérienne 107 de Vélizy-Villacoublay, a sous son commandement près de 500 militaires «répartis en trois spécialités, les 150 pilotes, 220 mécaniciens de bord et 60 opérateurs aérosurveillance», selon la Gendarmerie nationale.

Les FAG et leurs équipages assurent des missions de sécurité publique (circulation routière, surveillance du trafic routier, transport, mission d'assistance en milieux spécialisés, etc…), des missions de police judiciaire («renseignement, enregistrement des opérations grâce aux caméras, suivi des malfaiteurs en fuite») et des missions d'intervention avec les unités spécialisés, dont le GIGN (Groupe d'Intervention de la Gendarmerie Nationale).

Pour rappel, le 20 mai 2016, un hélicoptère H145 du détachement aérien de la Gendarmerie de Tarbes s'est écrasé lors d'une mission d'entraînement dans le massif du Vignemale, en Hautes-Pyrénées.

Quatre militaires avaient perdu la vie, dont le pilote et le co-pilote, ainsi que deux gendarmes du Peloton de Haute-Montagne de Pierrefitte-Nestalas. Selon les premiers éléments rapportés lors de l'accident, l'appareil aurait heurté une paroi au cours de l'exercice.