Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
Un F/A-18E Super Hornet de l'US Navy abat un Su-22 syrien

Un F/A-18E Super Hornet de l'US Navy abat un Su-22 syrien

© US Navy - Deux F/A-18E Super Hornet du Strike Fighter Squadron (VFA) 14.

© US Navy - Deux F/A-18E Super Hornet du Strike Fighter Squadron (VFA) 14.

Seulement dix jours après le tir d'un missile air-air par un F-15E Strike Eagle contre un drone pro-régime syrien dans la région d'At Tanf, située dans le sud de la Syrie, un nouvel accrochage vient de se produire entre les forces de la coalition et celles du régime de Bachar El-Assad.

En effet, hier dimanche 18 juin 2017, un F/A-18E Super Hornet de l'US Navy a abattu un avion d'attaque au sol Su-22 «Fitter» appartenant à la Force Aérienne Syrienne, et qui venait d'effectuer une frappe aérienne contre des éléments des Forces démocratiques syriennes.

Selon le communiqué de presse officiel publié par l'US Central Command, «à 18h43, un Su-22 syrien a largué des bombes près des combattants des Forces démocratiques syriennes au sud de la ville de Tabqah et, conformément aux règles d'engagement et à la légitime défense des forces partenaires de la Coalition, a été immédiatement abattu».

L'appareil a été abattu à proximité de la ville d'Al-Thawrah (ou Al-Tabqah), située dans le gouvernorat de Racca, dans le nord de la Syrie, et à une quarantaine de kilomètres de la ville de Racca.

Ce tir intervient après un premier accrochage qui a eu lieu plus tôt au cours de cette même journée et dans la même localité.

Toujours d'après l'US CENTCOM, «aux alentours de 16h30 (heure locale), des forces du régime syrien ont attaqué des éléments des Forces démocratiques syriennes dans la ville de Ja'Din, au sud de Tabqah, ont blessé un certain nombre de combattants des FDS et ont obligé les FDS à quitter la ville».

Lors de ces premiers échanges de tirs, des avions de combat de la coalition internationale, dont le type n'a pas été précisé, avaient effectué des Show Of Force (SOF, démonstration de force) afin de faire cesser les tirs de la part des militaires du régime syrien.

Entre ces deux temps, peu de temps après l'attaque contre les Forces démocratiques syriennes, la coalition internationale a contacté les forces militaires russes présentes en Syrie par téléphone, via la ligne de déconfliction spécialement mise en place pour ce type d'événement, afin de faire cesser les combats.

Le communiqué précise que «la coalition internationale ne cherche pas à lutter contre le régime syrien, les forces russes ou les forces pro-régime syrien, mais elle n'hésitera pas à défendre la coalition ou ses forces partenaires de toute menace».

«Les intentions hostiles démontrées et les actions des forces pro-régime syrien contre la coalition et ses forces partenaires en Syrie, qui mènent des opérations légitimes contre l'Etat Islamique, ne seront pas tolérées», est-il ajouté.