Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
L'Australie suspend ses frappes aériennes en Syrie

L'Australie suspend ses frappes aériennes en Syrie

© RAAF - Deux F/A-18A Hornet de la Force Aérienne Royale Australienne en opération au-dessus de l'Irak.

© RAAF - Deux F/A-18A Hornet de la Force Aérienne Royale Australienne en opération au-dessus de l'Irak.

Le 18 juin 2017, un F/A-18E Super Hornet de l'US Navy a abattu un avion d'attaque au sol Su-22 «Fitter» de la Force Aérienne Syrienne qui venait d'effectuer une frappe aérienne contre des éléments des Forces Démocratiques Syriennes (FDS) à proximité de la ville d'Al-Thawrah (ou Al-Tabqah).

A la suite de cet accrochage, le Ministère russe de la Défense a expliqué dans un communiqué de presse, que «la destruction de l'appareil de la Force Aérienne Syrienne par l'aviation américaine dans l'espace aérien de la Syrie est une violation cynique de la souveraineté de la République arabe syrienne».

Ce dernier ajoute que «de nombreuses activités de combat de l'aviation américaine menées sous le couvert de la 'lutte contre le terrorisme' visant les forces armées légitimes d'un membre de l'ONU constituent une violation flagrante du droit international et constituent de fait un acte d'agression militaire contre la République arabe syrienne».

Mais la colère des forces russes présentes au Moyen-Orient s'explique notamment par l'absence de l'utilisation du canal de communication mis en place entre les russes et la coalition internationale Inherent Resolve afin d'éviter tout accident.

En effet, dans ce même communiqué, la Russie explique que «le commandement des forces armées de la coalition n'a pas utilisé les canaux de communication existants entre le commandement de la base aérienne d'Al Udeid et le commandement de la base aérienne d'Hmeymim afin de prévenir les incidents aériens dans l'espace aérien de la Syrie».

Cette attitude, considérée comme un «manquement intentionnel», a poussé la Russie à stopper les échanges d'informations avec la coalition à compter du 19 juin.

Par ailleurs, «les aéronefs et les drones de la coalition internationale repérés à l’ouest de l’Euphrate seront suivis et considérés comme des cibles par les moyens terrestres de défense antiaérienne et par les moyens aériens» des forces russes déployées en Syrie.

C'est dons ce contexte là que la Force Aérienne Royale Australienne (RAAF) a décidé de stopper temporairement ses sorties aériennes dans l'espace aérien syrien.

En effet, le Ministère australien de la Défense a déclaré que «par mesure de précaution, les opérations de frappes des forces de défense australiennes en Syrie ont temporairement cessé».

«Les personnels des forces australiennes suivent de près la situation aérienne en Syrie et une décision sur une reprise des opérations aériennes en Syrie sera prise en temps voulu», est-il précisé.

Pour rappel, dans le cadre de l'opération Okra, la RAAF a formé un Air Task Group composé de six F/A-18F Super Hornet, un avion d'alerte avancée E-7A Wedgetail et un avion de ravitaillement en vol KC-30A MRTT.