Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
Les MQ-9 Reaper de l'US Air Force se dotent de la GBU-38 JDAM

Les MQ-9 Reaper de l'US Air Force se dotent de la GBU-38 JDAM

© USAF - Un MQ-9 Reaper équipé d'AGM-114 HELLFIRE

© USAF - Un MQ-9 Reaper équipé d'AGM-114 HELLFIRE

Depuis leur mise en service actif en 2007, les drones MALE MQ-9 Reaper de l'US Air Force (USAF) mènent quotidiennement des missions de reconnaissance et d'observation ainsi que des frappes aériennes dans les conflits où sont engagées les forces armées américaines.

Jusqu'à ce jour, ces frappes aériennes étaient effectuées avec les missiles air-sol AGM-114 Hellfire et les bombes air-sol guidées laser GBU-12. Mais depuis le mois d'avril 2017, les Reaper de l'US Air Force ont été dotés d'un nouvel armement : la GBU-38 JDAM (Joint Direct Attack Munition).

En effet, d'après le communiqué de presse publié le 05 mai 2017 par l'USAF, les aviateurs du 432nd Wing, 432nd Air Expeditionary Wing et du 26th Weapons Squadron ont conduit, depuis la base aérienne de Nellis (Nevada), le premier tir d'une GBU-38 «bon de guerre» avec un MQ-9.

Ce tir a permis de déclarer officiellement l'emploi opérationnel des GBU-38 JDAM sur ces drones MALE après un tir contre des objectifs planifiés et qui s'est déroulé dans un champ de tir non loin de la base aérienne.

Après ce succès, le capitaine Scott du 26th Weapons Squadron, a déclaré que «la GBU-38 est une arme que nous essayons d'intégrer sur le MQ-9 depuis plusieurs années maintenant, et nous avons eu l'opportunité d'être les premiers à l'utiliser lors d'un entraînement».

«La GBU-38, tout comme le Hellfire et la GBU-12, est une arme très précise et le fait qu'elle soit guidée par GPS nous donne une autre façon de guider de l'armement sur des cibles, en particulier lors de mauvaises intempéries», a-t-il ajouté.

En effet, contrairement au Hellfire et à la GBU-12 qui sont tous les deux guidés par un laser, la JDAM est une bombe guidée via des coordonnées GPS.

Alors que le faisceau d'un laser pourrait être bloqué par un élément au sol (bâtiment, arbre, etc…) ou un nuage (pluie, poussière, fumée, etc…), les coordonnées GPS se libèrent de ces contraintes et la bombe va taper sa cible quelques soient les conditions météorologiques.

Par ailleurs, le Senior Airman Curtis, du 432nd Aircraft Maintenance Squadron, explique que «la GBU-38 a un temps de montage de 20 minutes [sur le Reaper, NDLR] par rapport à la GBU-12, qui a un temps de montage de 30 minutes».

Cela permet donc «de mettre en l'air l'appareil plus rapidement», détaille l'aviateur.

Globalement, l'intégration de la GBU-38 JDAM aux côtés de l'AGM-114 et de la GBU-12 permettra de donner «une polyvalence, de fournir un nouvel équipement et de faire la différence au profit des militaires au sol».