Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
PHOTO - L'A330 MRTT Phénix de l'Armée de l'Air française et sa livrée

PHOTO - L'A330 MRTT Phénix de l'Armée de l'Air française et sa livrée

Le 15 décembre 2015, Airbus Defence & Space a annoncé dans un communiqué de presse que la Direction Générale de l'Armement (DGA) venait de passer une première commande ferme concernant l'achat de huit ravitailleurs en vol A330 MRTT «Phénix» au profit de l'Armée de l'Air française.

A l'époque, le communiqué officiel précisait que «ces appareils constituent la deuxième tranche du contrat pluriannuel pour douze A330 MRTT, signé par le Ministère français de la Défense en novembre 2014, ce qui porte la commande totale ferme à neuf appareils».

Alors que les travaux ont débuté sur la BA 125 d'Istres-Le Tubé, le premier A330 MRTT français (en photo ici) doit intégrer l'Armée de l'Air en octobre 2018, le second en 2019 et le reste des appareils devrait être réceptionné les années suivantes, avec un taux de un à deux avions par an.

A terme, ils remplaceront la flotte vieillissante des ravitailleurs C-135FR et KC-135RG du Groupe de Ravitaillement en Vol 2/91 «Bretagne», ainsi que les Airbus A310 (trois) et A340 (deux) de l'Escadron de Transport 60 «Esterel».

Les nouveaux appareils des Forces Aériennes Stratégiques (FAS) adopteront la livrée suivante, avec une ligne effilée qui longe l'ensemble de l'avion et qui rappelle fortement les longues plumes de l'oiseau mythique.

On notera, sur le haut de la dérive, le blason du «Bretagne» et de l'autre côté celui de l'«Esterel», qui passera sous le commandement des FAS en 2021.

© Nico Sauvage - La livrée des futurs A330 MRTT français.

© Nico Sauvage - La livrée des futurs A330 MRTT français.

Contactée en novembre 2014 sur Twitter, la cellule communication du Ministère français de la Défense expliquait que ce choix a été fait afin «d'associer le caractère légendaire de cet oiseau mythique avec un avion remarquable à tous les niveaux de performance».

Lors d'un discours prononcé à l'occasion du colloque organisé sur le thème des 50 ans de la dissuasion nucléaire française, le Ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian déclarait que «ce choix n’est pas le résultat d’une coûteuse étude marketing. Bien au contraire, il est le fruit de la réflexion des futurs utilisateurs eux-mêmes» et qu'il n'est «pas anodin».

Enfin, le Ministre faisait également un parallèle entre «les couleurs Rouge et Or du 'Phénix' [qui] viennent aussi rappeler le rouge, couleur des Forces Aériennes Stratégiques, ainsi que l’or des ailes de l’Armée de l’Air».

© RAAF - Un KC-30A MRTT de la Royal Australian Air Force.

© RAAF - Un KC-30A MRTT de la Royal Australian Air Force.

Les «Phénix» des FAS seront chargés de mener des missions de ravitaillement en vol, indispensables dans les opérations extérieures, pour les entraînements en France et surtout pour la mission de dissuasion nucléaire.

L'appareil dispose pour cela d'une perche rigide centrale et d'une nacelle sous les deux ailes. Contrairement aux C-135FR et KC-135RG actuellement en service et emportant 17 tonnes de carburant, l'A330 MRTT emporte lui pas moins de 50 tonnes.

Les Stratotanker et les Phénix disposent tous les deux d'une autonomie de 4h30 sur la zone des opérations et peuvent opérer jusqu'à 2 000 kilomètres de la base de départ.

Ces MRTT pourront aussi mener des missions d'évacuation sanitaire avec le kit MORPHEE. En effet, il sera capable d'accueillir des blessés de guerre puisque l'avion peut contenir jusqu'à dix modules MORPHEE à 12 000km.

Par ailleurs, ces appareils pourront effectuer des missions de transport puisqu'un appareil a la capacité d’accueillir 271 passagers à 10 000km, ou 40 tonnes à 7 000km.

En comparaison, l'A310-300 emporte 29 tonnes à 5 000km et 185 passagers à 5 200km. L'A340-200 transporte 41 tonnes à 11 500km et 279 pax à 11 800km.

Enfin, les ravitailleurs actuels ont une capacité de 25 tonnes à 8 000km, de 73 pax à 9 000km, et de 8 modules MORPHEE à 8 000km.

Ils peuvent aussi servir de Relais Commandement avec une extension des communications pour les aéronefs évoluant dans la zone d'opération, notamment des communications C2 et de la SATCOM.

En outre, il fera aussi office de relais d'informations ISR, avec une capacité de réception, de traitement et de diffusion des données reçues.

Etant donné la capacité à pouvoir assurer l'ensemble de ces missions, les douze A330 MRTT «Phénix» remplaceront les onze C-135FR, les trois KC-135RG, ainsi que les trois A310 et les deux A340 de l'ET 60.

Le Standard 1, disponible à la livraison des avions, comprend :

la Liaison L16, une caméra placée sous l'avant de l'avion et capable de filmer tout autour de jour comme de nuit, un dispositif MEDEVAC (modules MORPHEE ou transport blessés légers), la perche rigide et les nacelles souples et les spécificités liées à la dissuasion nucléaire.

Le Standard 2, disponible à compter de 2024 (normalement), comprend :

un système de communication par satellite, une boucle courte de renseignement (transmission en direct au QG des données recueillies par la nacelle RECO-NG des Rafale via le satellite français SYRACUSE) et un système d'autoprotection.