Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
Le Royaume-Uni souhaite acquérir 1 000 missiles air-sol AGM-114 Hellfire

Le Royaume-Uni souhaite acquérir 1 000 missiles air-sol AGM-114 Hellfire

© US Navy - Un missile AGM-114B Hellfire installé sur un hélicoptère MH-60S Seahawk de l'US Navy.

© US Navy - Un missile AGM-114B Hellfire installé sur un hélicoptère MH-60S Seahawk de l'US Navy.

A l'image de la France avec son opération Chammal au Moyen-Orient, le Royaume-Uni est lui aussi fortement engagé dans cette région dans le cadre de l'opération Shader qui comprend, entre autres, des Eurofighter Typhoon, des Tornado GR.4, des drones MQ-9 Reaper, ainsi que des éléments terrestres (forces spéciales et conventionnelles) sur le sol syrien et irakien.

Depuis le début de cet engagement en 2015, la Royal Air Force utilise fortement ses MQ-9 Reaper armés de bombes guidées laser GBU-12 et de missiles air-sol AGM-11 Hellfire.

C'est donc dans ce cadre là que le Royaume-Uni a passé une commande auprès des Etats-Unis pour l'achat de 1 000 missiles air-sol Hellfire.

En effet, dans une note Foreign Miliary Sale (FMS) publiée le 16 mars 2017, la Defense Security Cooperation Agency (DSCA, Agence Américaine d'Exportation d'Armement) a donné son accord pour la vente de 1 000 AGM-114-R1/R2 Hellfire II Semi-Active Laser (SAL).

Cet accord est estimé, toujours selon l'Agence américaine, à environ 150 millions de dollars et prévoit aussi le soutien logistique ainsi que les services associés à ce programme.

Les missiles air-sol de Lockheed Martin ne seront pas achetés auprès de l'avionneur américain mais seront directement issus du stock de l'US Department of Defense, qui utilise cet armement au sein de l'US Army, l'US Air Force, l'US Navy et l'US Marine Corps.

La DSCA précise que ce contrat, si il est signé, permettra «d'améliorer les capacités du Royaume-Uni afin de répondre aux menaces actuelles et futures en fournissant un appui aérien rapproché dans la lutte contre les attaques ennemies sur les forces terrestres en activité dans la zone de responsabilité de l'US Central Command».

Acquis par le Ministère anglais de la Défense, ces Hellfire seront mis en oeuvre par les drones MQ-9 Reaper de la Royal Air Force ainsi que par les hélicoptères d'attaque au sol AH-64D/AH-64E Apache de l'Army Air Corps.