Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
L'emport et le tir des bombes non-guidées Mk82 a été validé sur Rafale

L'emport et le tir des bombes non-guidées Mk82 a été validé sur Rafale

© Swingwing / Defens'Aero - Un Rafale du CEAM qui opère ici depuis la BA 125 d'Istres lors d'un vol d'essais avec six Mk82.

© Swingwing / Defens'Aero - Un Rafale du CEAM qui opère ici depuis la BA 125 d'Istres lors d'un vol d'essais avec six Mk82.

Le 14 mars 2017, l'Armée de l'Air française a validé l'emport et le tir par les Rafale Air de bombes air-sol non-guidées Mk82 à la suite d'une série d'expérimentations menée notamment par le Centre d'Expertise de l'Armement Embarqué (CEAE), le CEAM et la DGA.

Selon le communiqué publié par l'Armée de l'Air, les tirs ont été réalisés par des pilotes du CEAE sur le champ de tir de Captieux et à partir de la base aérienne 120 de Cazaux. Au cours de cette première campagne de tirs, «six bombes ont ainsi été larguées sur le champ de tir», précise la même source.

L'Armée de l'Air ajoute que les résultats obtenus sont conformes «à la précision attendue de ce type d’armement spécifique» et que «les enregistrements trajectographiques réalisés sur le champ de tir permettront au CEAE, unité du centre d’expertise aérienne militaire (CEAM) de Mont-de-Marsan, de poursuivre les travaux qu’il a entrepris en relation avec la Direction Générale de l’Armement»

Cette campagne, qui a débuté il y a déjà quelques mois selon nos informations, avait pour objectif, officiellement, «de valider les différents types de tirs possibles de cette bombe dite d’emploi général de 250 kg, qui s'adapte à tous les avions de chasse des forces françaises».

Toutefois, selon nos informations de plusieurs sources concordantes, cette campagne d'essais a été effectuée notamment à la suite d'une demande spécifique du premier client export du Rafale, l'Egypte, puisque la France tire principalement aujourd'hui des GBU et des AASM guidées laser/GPS.

En effet, la Force Aérienne Egyptienne dispose actuellement d'un important stock de bombes lisses air-sol Mk82 qui peuvent déjà être emportées et tirées par les différents standards de F-16A/B/C/D en service.

Cette capacité était déjà plus ou moins disponible, mais il s'agit ici d'une validation ferme avec une «mise au propre» des différents facteurs qui déterminent le tir d'une bombe lisse.

Il faut notamment prendre en compte, précise-t-on à Defens'Aero, «la hauteur du tir, la trajectoire, la distance et sa balistique, la vitesse vraie et celle du vent, la densité, et de nombreuses autres conditions primordiales comme la masse de l'aéronef, le centrage, l'inertie de la bombe, la puissance de l'éjecteur (qui dépend de la température) et bien d'autres éléments…».

© Armée de l'Air - Trois bombes Mk82 sous le Rafale utilisé pour mener les largages pendant la campagne d'essais.

© Armée de l'Air - Trois bombes Mk82 sous le Rafale utilisé pour mener les largages pendant la campagne d'essais.