Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Le KC-390 s'essaye au ravitaillement en vol avec des F-5M de la Force Aérienne Brésilienne

© FAB - Vue depuis l'habitacle du F-5M lors du contact avec le panier du KC-390.

© FAB - Vue depuis l'habitacle du F-5M lors du contact avec le panier du KC-390.

Depuis son premier vol en février 2015, l'avion de transport et de ravitaillement en vol KC-390 de l'avionneur brésilien Embraer enchaîne les essais au sol et en vol sur une large gamme de domaines afin de pouvoir le déclarer apte.

C'est donc dans ce cadre là, du 1er au 22 février 2017, que le KC-390 a réalisé une campagne d'essais de ravitaillement en vol avec deux F-5M Tiger II de la Força Aérea Brasileira (FAB), qui souhaite acquérir cet appareil.

Selon le communiqué de presse publié par la FAB ce 21 février, la campagne d'essais avait pour objectif de tester les deux nacelles/pods de ravitaillement en vol situés à l'extrémité de chacune des ailes de l'avion (WARP, Wing Air Refuelling Pod).

Au cours de ces essais, les F-5M ont cherché à se connecter aux paniers en reproduisant les procédures habituelles de ravitaillement en vol, mais sans pour autant aller jusqu'au bout puisque les contacts étaient «secs», sans transfert de carburant.

Raphael Leme, directeur des essais en vol du KC-390 chez Embraer, a déclaré lors de cette campagne que «nous travaillons avec le facteur de la nouveauté», puisque c'est le tout premier avion de transport et de ravitaillement que conçoit l'entreprise aéronautique brésilienne.

Toujours selon la même personne, ces essais ont aussi eu pour objectif d'observer le comportement des tuyaux, longs de 30 mètres, et déployés par les pods.

Il s'agissait notamment de veiller à ce qu'ils ne forment pas de vagues une fois sortis de leur nacelle, et qu'ils soient assez rigides pour qu'ils puissent se maintenir horizontalement lorsque les avions de combat sont entrés en contact avec le panier.

© FAB - Un des deux F-5M de la FAB au ravitaillement auprès du KC-390.

© FAB - Un des deux F-5M de la FAB au ravitaillement auprès du KC-390.

Enfin, la Força Aérea Brasileira précise de son côté qu'il fallait aussi relever le défi de pouvoir ravitailler en vol et simultanément deux avions de combat.

Le lieutenant-colonel Fernando Benitez Leal, directeur technique du programme KC-X au sein de la FAB, a expliqué que «comme les F-5M et le KC-390 ont leurs propres enveloppes de vol, on a besoin de trouver une troisième enveloppe, et c'est ce résultat là qui permet le ravitaillement en vol entre les deux appareils».

L'un des pilotes d'essais du F-5M qui a participé aux essais en vol tient à ajouter que certains «aspects font que cet avion est différent car il possède un système de pilotage fly-by-wire et un moteur turbofan - tels que ceux utilisés dans l'aviation commerciale».

De ce fait, selon ces utilisateurs, le KC-390 aurait une meilleure stabilité et il génèrerait moins de turbulences. Cela permet de diminuer la fatigue des pilotes des avions de combat chargés de se ravitailler sur l'avion, et sans doute de pouvoir ravitailler en vol des hélicoptères, prochaine étape clef du programme puisque c'est l'une des capacités annoncées sur le KC-390.

Actuellement et selon la FAB, Embraer a produit deux KC-390 qui sont exclusivement utilisés pour mener des essais en vol et au sol, et qui ont déjà accumulé plus de 2 000 heures de vol. Un troisième exemplaire, qui sera aussi utilisé pour des expérimentations, se trouve sur la chaîne d'assemblage final.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article