Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

La formation des pilotes de chasse irakiens de F-16 est perturbée par un décret de l'administration Trump

© Lockheed Martin - Un F-16D de la Force Aérienne Irakienne lors d'un vol-photo.

© Lockheed Martin - Un F-16D de la Force Aérienne Irakienne lors d'un vol-photo.

Le vendredi 27 janvier 2017, le nouveau Président des Etats-Unis Donald Trump a signé un décret migratoire qui vise, et ce pendant 90 jours (à ce stade), à interdire l'entrée sur le territoire américain des ressortissants de sept pays : le Yémen, l’Iran, la Libye, la Somalie, le Soudan, la Syrie et l’Irak.

Si il touche surtout les population civiles (voyageurs, migrants, et commerciaux), ce décret concerne également les militaires des forces armées des pays mentionnés, et notamment ceux des forces armées irakiennes. 

En effet, parmi eux se trouvent les pilotes de chasse de la Force Aérienne Irakienne qui se rendent aux Etats-Unis afin d'être formés et entraînés sur F-16, achetés en 2011 dans le cadre des efforts militaires pour lutter contre l'organisation Etat Islamique et afin remettre sur pieds la Force Aérienne Irakienne.

C'est donc dans ce cadre là, et selon le média américain spécialisé Air Force Times, que le Pentagone travaille actuellement avec des diplomates irakiens à la recherche d'une solution qui permettrait aux pilotes de chasse irakiens de ne pas être victimes de ce décret.

Le colonel Patrick Ryder, un porte-paroles de l’US Air Force (USAF), a déclaré à la suite de la publication de ce décret qu'il y avait actuellement une trentaine de pilotes et aviateurs au sol (mécaniciens, armuriers, etc…) en formation sur l'Air National Guard Base de Tucson, dans l'Arizona.

Ces pilotes sont formés et entraînés par du personnel du 162nd Wind, appartenants à l'Air National Guard, mais sont placés sous le commandement de l'USAF Air Education and Training Command.

Le porte-paroles a ajouté que l'US Air Force «travaillait avec l'US Department of Defense et le State Department afin de trouver un moyen pour veiller à ce que les pilotes puissent se rendre à leur formation, en Arizona».

«Nous nous battons en Irak, tout en aidant les irakiens dans leur lutte, et il est donc logique d'être en mesure de veiller à ce qu'ils reçoivent la formation dont ils ont besoin», a-t-il expliqué.

«Depuis le début de ce combat, nous avons eu des pilotes qui entrent et sortent [des États-Unis, NDLR] et cette formation est primordiale», a-t-il conclu.

A titre d'information, et selon le très informé blog AeroHisto, la Force Aérienne Irakienne dispose à ce jour d'une flotte composée de quatorze F-16C et F-16D Block 52 qui sont quotidiennement utilisés afin de réaliser des frappes aériennes contre l'organisation Etat Islamique.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article