Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
Barkhane : Un KC-130H Hercules de l'Ejército del Aire ravitaille en vol des Mirage 2000C/2000D

Barkhane : Un KC-130H Hercules de l'Ejército del Aire ravitaille en vol des Mirage 2000C/2000D

© EMD - Ravitaillement en vol d'un 2000C et d'un 2000D français auprès du KC-130H espagnol.

© EMD - Ravitaillement en vol d'un 2000C et d'un 2000D français auprès du KC-130H espagnol.

Dans son opération Barkhane, qui s'étend sur l'ensemble de la bande sahélo-saharienne, les forces armées françaises sont épaulées par ses alliés habituels, comme les Etats-Unis, le Canada, le Royaume-Uni et l'Espagne, pour la conduite des opérations.

Si l'effort américain est connu avec le ravitaillement en vol des hélicoptères Caracal au profit du Commandement des Opérations Spéciales (COS), comme l'effort canadien et anglais avec des missions de transport stratégique, le soutien espagnol reste plus discret.

Toutefois, une partie de ce soutien a été mis en lumière par l'Etat-Major des Armées (EMA) dans un communiqué de presse publié ce vendredi 24 février 2017.

En effet, selon ce dernier, «le 21 février 2017, une patrouille de Mirage 2000 partie de la Base aérienne projetée (BAP) de Niamey, a été ravitaillée en vol par un C130 Hercules espagnol».

Pour entrer dans les détails techniques, il s'agit d'un KC-130H Hercules de l'Ejército del Aire, équipé de deux nacelles de ravitaillement en vol au bout des ailes, et désigné localement T-10.

Les Mirage 2000C de l'EC 2/5 «Ile de France» et les 2000D de la 3ème Escadre de chasse étaient engagés dans une mission dans le nord du Mali, qui avait pour objectif principal la protection d'un convoi de la force Barkhane qui circulait dans cette zone.

Au cours de cette opération, et contrairement aux habituels ravitailleurs C-135 du Groupe de Ravitaillement en Vol 2/91 «Bretagne», les Mirage 2000 ont procédé à leur ravitaillement en vol auprès du KC-130H espagnol, qui est basé en permanence à Dakar, au Sénégal.

Dans son communiqué, l'EMA précise que les appareils «ont ainsi reçu chacun 2t de Kérosène, allongeant de plus d’une heure leur capacité à évoluer sur la zone», sur une mission qui dure en moyenne de quatre à cinq heures.

«Compte tenu de l’altitude et de la vitesse moins élevée» de l'Hercules, les 2000C et 2000D «doivent prendre plus d’incidence et réduire leur vitesse d’un tiers», ajoute la même source.

De plus, les appareils français «deviennent ainsi plus sensibles aux turbulences et nécessitent une extrême finesse de la part du pilote, en particulier à l’approche du pod de ravitaillement de l’appareil», est-il détaillé.

Toutefois, ce que le communiqué de l'EMA se garde bien de préciser, c'est que le KC-130H Hercules espagnol a aussi procédé au ravitaillement en vol d'un C-160G Gabriel de l'Escadron Electronique Aéroporté 1/54 «Dunkerque».

Le ravitaillement en vol de cet avion «aux grandes oreilles» a été révélé par l'Estado Mayor de la Defensa (EMA espagnol) lors d'un tweet publié le 24 février 2017, avec photographies à l'appui. 

Mais sans doute un peu trop révélateur des moyens d'écoutes électroniques français déployés dans le Sahel, le tweet a été supprimé quelques heures plus tard… sans doute à la demande du pays utilisateur.

Le KC-130H de l'Ejército del Aire participe depuis l'aéroport de Dakar à des missions de ravitaillement en vol, mais aussi de transport de troupes et de matériels au profit des éléments français de la force Barkhane, ainsi que pour la MISMA (Mission Internationale de Soutien au Mali sous conduite Africaine).

Selon l'Estado Mayor de la Defensa, le T-10 Hercules a effectué 1 413 sorties aériennes, 4 144 heures de vol, a transporté 2 561 073 de fret, et pas moins de 14 209 pax.

© EMD / EMA
© EMD / EMA
© EMD / EMA
© EMD / EMA
© EMD / EMA

© EMD / EMA