Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Chammal : Des Rafale frappent un centre de commandement avec des GBU-24

© EMA - Au crépuscule, trois Rafale survolent la BAP de Jordanie.

© EMA - Au crépuscule, trois Rafale survolent la BAP de Jordanie.

Quotidiennement, contre l'organisation Etat Islamique, les Rafale de la force Chammal réalisent des frappes aériennes d'opportunité (close air support) et des missions planifiées (Air Interdiction) sur des objectifs prédéfinis avant le décollage depuis la base aérienne Prince Hassan, en Jordanie, ou d'Al Dhafra, aux Emirats arabes unis.

C'est au cours d'une de ces missions, réalisée le 16 janvier 2017, que trois Rafale ont décollé de la Base Aérienne Projetée (BAP) en Jordanie afin de mener une frappe aérienne dans la profondeur avec chacun une bombe guidée laser GBU-24 de 1 000kg en point central.

En effet, selon le communiqué de presse publié par l'Etat-Major des Armées (EMA) le 20 janvier dernier, «une patrouille de Rafale a frappé une nouvelle fois Daech, détruisant un centre de commandement tactique situé en périphérie de Mossoul et des capacités de harcèlement contre les forces de sécurité irakiennes».

Selon la même source, cette mission a été menée en coopération avec six autres chasseurs-bombardiers de la coalition internationale Inherent Resolve.

Au cours de la mission, l'ensemble du raid aérien a frappé un site qui «abritait notamment des pièces d’artillerie, des véhicules blindés emplis d’explosifs et un état-major tactique à la périphérie Sud de Mossoul», en Irak.

L'EMA affirme que les frappes des avions de combat ont permis d'aboutir à «la destruction des objectifs et la neutralisation les moyens militaires qui s’y trouvaient».

Outre la démonstration, encore une fois, des capacités de la force Chammal à pouvoir être pleinement intégrée dans des dispositifs militaires aériens, cette mission a marqué la réalisation de la 1 105ème frappe aérienne effectuée par un chasseur-bombardier français en Irak/Syrie.

D'après le dernier point-presse du Ministère de la Défense, entre le 11 et le 18 janvier 2017, les moyens aériens de Chammal ont effectué «53 sorties, dont 45 missions de reconnaissance armée ou de frappes planifiées, 6 missions de renseignement (ISR), et 2 de ravitaillement».

Au cours de ces 45 missions, 21 objectifs ont été détruits à la suite de 17 frappes aériennes, dont 14 ont eu lieu dans la région de Mossoul (Irak) en appui des forces armées irakiennes qui tentent de reprendre la ville et 3 ont eu lieu en Syrie, dans la région de Raqqah et de Hassaké.

Outre le volet aérien, le volet terrestre de la force Chammal est lui aussi actif avec la participation des canons Caesar (Task Force Wagram) qui ont réalisé 16 missions, dont 7 missions d’éclairement et 9 missions d’interdiction.

Enfin, la formation des forces armées irakiennes se poursuit et les forces spéciales au sol en Syrie et en Irak continuent de pratiquer leurs conseils (mais pas que…) au plus près des combattants.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article