Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
Un pilote de chasse de l'US Air Force comptabilise 6 000 heures de vol sur A-10 Thunderbolt II

Un pilote de chasse de l'US Air Force comptabilise 6 000 heures de vol sur A-10 Thunderbolt II

© USAF - Le Lt-Col. John Marks se tient devant son A-10 Thunderbolt II sur la base aérienne de King Fahd, en Arabie Saoudite, pendant l'op Desert Storm, en février 1991.

© USAF - Le Lt-Col. John Marks se tient devant son A-10 Thunderbolt II sur la base aérienne de King Fahd, en Arabie Saoudite, pendant l'op Desert Storm, en février 1991.

Dans les forces aériennes, il y a toujours quelques cas uniques et remarquables de pilotes de chasse, que ce soit par leurs faits de guerre, leurs parcours, ou leur expérience sur un avion de chasse.

C'est notamment le cas du lieutenant-colonel John «Whiteman» Marks, pilote d'attaque au sol sur A-10 Thunderbolt II au sein du 303rd Fighter Squadron, et qui vient de franchir le cap impressionnant des 6 000 heures de vol à bord de son mythique «Warthog».

En effet, selon le communiqué de presse de l'US Air Force, lors d'une mission d'entraînement effectuée le 14 novembre 2016, Marks a atteint cet impressionnant record, ce qui le place «parmi les plus grands pilotes de chasse de son temps dans la force aérienne».

Lors de la cérémonie qui s'est tenue pour célébrer cet événement, le colonel Jim Macaulay, commandant du 442d Operations Group, a rappelé que ces 6 000 heures de vol, dont 950 pendant des missions de guerre, représentaient pas moins de 250 jours dans le cockpit.

Il a aussi expliqué que ces heures de vol sont étroitement associées aux 3 500 atterrissages et décollages, aux centaines d'appuis aériens rapprochés, et aux nombreuses fois où son appareil a été pris pour cible au cours des trente années passées à piloter l'A-10 Thunderbolt II, durant lesquelles il a effectué onze déploiements en opérations extérieures.

Ces nombreux déploiements et les missions réalisées dans un contexte opérationnel, que ce soit en Afghanistan ou en Irak au Moyen-Orient, permettent d'apporter une expérience indispensable aux jeunes pilotes d'A-10 qu'il forme quotidiennement aux Etats-Unis, puisqu'il est actuellement pilote-instructeur.

Certaines missions marquent plus que d'autres, et permettent d'enrichir les retours d'expériences, comme celle qu'il a raconté lors de son discours : 

«Récemment, lors d'une mission que j'ai effectué pendant notre dernier détachement en Afghanistan, soulageant des forces terrestre épinglées par les talibans sur trois côtés et en passes d'être encerclées, j'ai utilisé mon propre armement tout en autorisant également des frappes pour un AC-130, des F-16, des Apaches et des AH-6 Little Birds».

Ces actions au combat lui ont valu le President Award de l'Air Force Reserve Command, en 2015.

Par ailleurs, John Marks a aussi participé à une célèbre mission de guerre dans laquelle deux A-10 ont été engagés, lors de la guerre du Golfe, le 25 février 1991. Lors ce cette mission, lui et son ailier ont détruits et endommagés pas moins de vingt-trois chars irakiens.

Whiteman a terminé ses déclarations en expliquant qu'il souhaite rester aux commandes d'un Warthog tant que ses capacités physiques et mentales le lui permettent, ce qui pourrait alors l'amener à atteindre les 7 000 heures de vol.