Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Un hélicoptère Mi-24/35 Hind russe a été détruit au sol par des rebelles syriens

Capture d'écran vidéo - Explosion du Mi-24/35 après voir été touché par le tir d'un missile ATGM.

Capture d'écran vidéo - Explosion du Mi-24/35 après voir été touché par le tir d'un missile ATGM.

Ce jeudi 04 novembre 2016, un hélicoptère Mi-24/35 «Hind» de l'Armée de l'Air russe a été détruit, au sol, par des rebelles syriens, alors que l'appareil venait d'effectuer un atterrissage d'urgence dans les alentours de la localité syrienne de Huwaysis, au nord de Palmyre.

Selon les informations communiquées le Ministère russe de la Défense, et reprises par les médias russes, l'hélicoptère d'attaque au sol effectuait «un vol régulier pour acheminer de l'aide humanitaire dans la province syrienne de Hama», située dans l'ouest de la Syrie.

L'équipage, composé d'un pilote et d'un navigateur en place arrière, ont effectué un atterrissage d'urgence après avoir été touché par des tirs de rebelles syriens, dont le groupe n'est pas précisément connu.

Cependant, dans la même journée de l'accident, l'Agence AMAQ, organe de propagande de l'organisation Etat Islamique, a affirmé avoir détruit un hélicoptère russe dans la même localité où a été menée l'opération de sauvetage.

Selon le porte-paroles du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, «l'hélicoptère a subi des dégâts l'empêchant de revenir sur son aérodrome de stationnement».

«L'équipage n'a pas été touché et a été rapidement transporté par un hélicoptère de sauvetage sur la base aérienne de Hmeimim», a-t-il expliqué.

En effet, comme le montre la vidéo, peu de temps après l'atterrissage dans une zone déserte, un hélicoptère de transport Mi-17 «Hip», ainsi que des véhicules blindés russes, sont rapidement venus chercher les deux aviateurs afin de les récupérer pour les rapatrier sur la base aérienne russe Hmeimim (aéroport syrien de Lattaquié).

C'est lors de la récupération de l'équipage que les forces russes se sont retrouvées, une nouvelle fois, sous le feu ennemi. Et c'est à ce moment-là que ce qui semble être un missile guidé anti-char (ATGM) a été tiré contre le «Hind» posé au sol.

Officiellement, c'est la quatrième fois que les forces armées russes engagées en Syrie perdent un hélicoptère. La première perte a eu lieu le 24 novembre 2015, lorsqu'un Mi-8AMTsh, engagé dans la récupération des deux pilotes du Su-24M abattu, a été détruit après avoir réalisé un atterrissage d'urgence.

Le 12 avril 2016, c'est un Mi-28N qui s'est écrasé, tuant le pilote et son navigateur, à la suite sans doute d'une désorientation lors d'un vol de nuit sous jumelles de vision nocturne. Le 08 juillet, c'est un Mi-35M qui est abattu, sans doute à la suite d'un tir-ami provenant d'un second «Hind». Enfin, le 1er août, un second Mi-8AMTsh est abattu à la suite de tirs sol-air, ce qui coûte la vie à cinq militaires russes.

LE PLUS

VIDEO - Destruction de l'hélicoptère russe Mi-24/35 «Hind» par un missile ATGM.

Partager cet article

Commenter cet article