Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Les Etats-Unis autorisent la vente de 40 F/A-18E/F Super Hornet au Koweït

© Crown copyright - Deux F/-18C Hornet de la Force Aérienne Koweïtienne lors d'un passage en formation.

© Crown copyright - Deux F/-18C Hornet de la Force Aérienne Koweïtienne lors d'un passage en formation.

Actuellement, la Force Aérienne du Koweït (al-Quwwat al-Jawwiya al-Kuwaitiya) dispose d'une aviation de combat constituée de vingt-sept F/A-18C Hornet, et complétée par sept F/A-18D Hornet biplaces.

Après la signature d'un contrat, le 05 avril 2016, avec le consortium européen Eurofighter pour l'achat de vingt-huit Typhoon, le Koweït va continuer de moderniser et de renforcer sa force aérienne.

En effet, dans une note Foreign Miliary Sale (FMS) publiée jeudi 17 novembre 2016, la Defense Security Cooperation Agency (DSCA, Agence Américaine d'Exportation d'Armement) a donné son accord pour la vente de 32 F/A-18E Super Hornet (version monoplace) et huit F/A-18F Super Hornet (version biplace).

Selon l'Agence américaine, la vente de ces appareils, associée aux différents équipements, aux lots de pièces de rechange, à la formation des militaires, et au soutien industriel, est estimée à 10,1 milliards de dollars.

Outre les appareils, qui seront équipés du radar AN/APG-79 Active Electronically Scanned Array (AESA), ce contrat prévoit aussi, entre autre, la livraison de douze nacelles d'observation et de désignation laser SNIPER de Lockheed Martin, huit lots de réservoirs conformes (Conformal Fuel Tanks, CFT) afin d'augmenter la capacité en emport kérosène, ainsi que des jumelles de vision nocturne.

La DSCA explique que cette vente «permettra une plus grande interopérabilité avec les forces américaines en offrant des avantages en matière d'entraînements et dans d'éventuelles opérations futures en coalition lors de l'appui d'objectifs communs en matière de sécurité régionale».

En outre, il est aussi expliqué que les «Super Hornet vont compléter et éventuellement remplacer les vieillissants avions de chasse de la Force Aérienne du Koweït, qui n'aura pas de difficulté à intégrer ces appareils dans ses forces armées».

Toutefois, à ce stade, rien n'est encore véritablement acté puisque cette vente doit être encore validée par le Congrès américain, et officiellement signée entre les deux parties avec d'un côté le Koweït, et de l'autre l'avionneur américain Boeing.

Si cette vente permettra au Koweït de renforcer sa force aérienne, dans une région du globe instable, elle est surtout vitale pour la ligne de production des Super Hornet. En effet, avec l'arrivée du F-35 Lightning II, les commandes fermes de Super Hornet ne permettaient pas de maintenir une production au-delà des années 2020. 

Avec cette commande, la production du Super Hornet, qui avait été abaissée à seulement deux exemplaires par mois, va pouvoir reprendre avec une cadence plus importante. D'autant plus si l'US Navy confirme son intérêt dans la version de guerre électronique avec les EA-18G Growler.

Partager cet article

Commenter cet article