Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Airbus a mené des essais de ravitaillement en vol entre deux A400M Atlas

© Airbus - Essais de ravitaillement en vol entre deux A400M Atlas.

© Airbus - Essais de ravitaillement en vol entre deux A400M Atlas.

Alors que l'avion de transport A400M Atlas est malheureusement bien connu pour ses défauts et ses nombreux retards sur divers projets demandés par les forces armées participants au projet, il n'en reste pas moins que des avancées se font aussi en parallèle.

En effet, dans un communiqué de presse publié le 14 novembre 2016, Airbus Defence & Space (Airbus DS) a indiqué avoir procédé à des essais de ravitaillement en vol entre deux A400M Atlas, mais sans transfert de carburant.

Selon l'avionneur européen, «l'A400M a élargi ses capacités en tant qu'avion de ravitaillement en vol en démontrant avec succès plusieurs contacts de ravitaillement en vol avec un autre A400M». 

Ces essais ont été effectués lors de deux vols qui ont eu lieu au départ des installations d'Airbus DS à Séville, dans le centre de l'Espagne, et où se trouve la chaîne d'assemblage des Atlas destinés aux forces aériennes.

Au cours de ces deux vols, en utilisant la perche de ravitaillement en vol située à l'arrière et sous le ventre de l'avion, «plus de 50 contacts» ont eu lieu entre les deux avions d'essais engagés sur ces tests.

Ces derniers visaient notamment à observer et analyser le comportement aérodynamique des deux aéronefs dans une distance si proche. 

Pour effectuer le ravitaillement en vol des avions de combat ou des avions de transport, puisque celui des hélicoptères reste encore un sujet en cours de réflexion, l'A400M peut engager soit la perche centrale, soit l'une des deux autres perches qui sont déployées depuis les nacelles fixées à l'extrémité des ailes.

Airbus Defence & Space assure que la mise en place d'une perche de ravitaillement en vol permet de ravitailler en vol des A400M, forcément, ainsi que d'autres avions de transport, comme les C-130 Hercules, en service dans tous les pays ayants commandé l'A400M.

Les Atlas disposent d'une capacité d'emport en kérosène de 63 500 litres, utilisé pour son propre vol, ainsi que pour le transfert vers d'autres aéronefs lors de ravitaillement en vol. 

Toutefois, cet emport peut être augmenté avec l'installation de deux réservoirs supplémentaires transportant chacun 7 200 litres, soit 14 400 litres au total.

En outre, il est aussi expliqué par le constructeur que l'utilisation de la perche centrale permet de transférer le kérosène à l'avion ravitaillé avec un débit de 2 000 litres par minute.

Partager cet article

Commenter cet article