Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Des JAS-39 Gripen de la Force Aérienne Tchèque assurent la protection de l'Islande

© Czech Air Force - Patrouille de deux JAS-39C Gripen tchèques armés d'AIM-9 Sidewinder.
© Czech Air Force - Patrouille de deux JAS-39C Gripen tchèques armés d'AIM-9 Sidewinder.

Alors que la mission Baltic Air Policing de l'OTAN est régulièrement mise en avant sur les sites spécialisés, il n'en reste pas moins que l'Islande, également pays de l'OTAN et dépourvue d'une force aérienne suffisante, doit elle aussi la protection de son espace aérien grâce aux alliés de l'Alliance.

En effet, dans le même principe de ce qui se fait avec les rotations dans les pays Baltes, la République Tchèque a pris la permanence opérationnelle au-dessus de l'espace aérien islandais avec le déploiement de cinq JAS-39C Gripen du 211th Tactical Squadron et environ quatre-vingts militaires au sol, qui assurent le bon déroulement des opérations aériennes.

Arrivé dans le courant de la fin du mois de septembre 2016 depuis la 21st Tactical Air Force Base de Caslav, située dans le centre de la République Tchèque, le contingent militaire s'est déployé sur l'aéroport international civil de Keflavík, dans l'extrême sud de l'île, et dont une large partie comprend des installations militaires (hangars renforcés, tarmac réservés aux avions de combat, etc…).

Pour la troisième fois depuis la mise en place de la mission «Icelandic Air Policing» en mai 2008, la République Tchèque et ses aviateurs auront pour mission d'assurer la permanence opérationnelle afin de faire respecter l'intégrité de l'espace aérien islandais, avec l'interception d'aéronef non-identifié et suspect.

Contrairement aux deux premiers déploiements, les pilotes de chasse de Gripen (dont un dispose d'une livrée spéciale du Nato Tiger Meet) pourront ici mettre en oeuvre le missile air-air AIM-120 AMRAAM, capable d'être tiré au-delà de la portée visuelle et de se verrouiller sur un aéronef situé entre 50 et 160 kilomètres de l'avion-tireur, suivant les versions.

Afin d'acheminer l'ensemble du détachement aérien, que ce soit le matériel militaire, les munitions (obus et missiles air-air), ainsi que le personnel au sol, la Force Aérienne Tchèque a assuré plusieurs missions de transport entre les deux pays.

Pour ce qui est du déploiement des JAS-39C Gripen, le convoyage devait se faire avec l'aide d'un ravitailleur KC-135 Stratotanker de l'US Air Force. Cependant, après une concertation entre le chef du détachement aérien et le commandant de bord du ravitailleur, il s'est avéré que le ravitaillement en vol des Gripen n'était pas possible en raison de trop fortes turbulences.

Avec l'utilisation impossible du ravitailleur, les aéronefs ont dû réaliser un fuel-stop sur la base aérienne anglaise de Lossiemouth, située dans le nord du Royaume-Uni, et idéalement placée afin de terminer le convoyage (voir photo -avec petite surprise-).

Au total, six heures de vol auront été nécessaire pour rejoindre Keflavík, et entre le départ depuis la République Tchèque et leurs arrivées en Islande, il s'est écoulé onze heures.

Le déploiement, qui a véritablement débuté en ce début du mois d'octobre 2016, doit se tenir jusqu'au mois de novembre 2016, où une autre force aérienne de l'OTAN, qui n'a pour l'instant toujours pas été mentionnée, viendra prendre la relève.

Partager cet article

Commenter cet article

BRISSET 03/10/2016 09:51

La "concertation entre le ravitailleur et les ravitaillés", c'est le genre de dialogue un peu catastrophique, qui se tient au moment même du ravitaillement. Suivi d'un déroutement en urgence, en espérant qu'il fasse à peu près beau à Lossie, ce qui n 'est pas toujours le cas.