Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

La France transfère un hélicoptère Puma aux Forces Armées Guinéennes

© Ministère de la Défense - Cession du Puma aux Forces Armées Guinéennes.

La France et ses forces armées sont fortement engagées en Afrique afin de lutter contre les groupes terroristes dans la bande sahélo-saharienne, mais aussi afin d'assurer l'entraînement et la formation de nombreuses unités militaires de nations africaines.

C'est notamment le cas en Guinée dans le cadre de la coopération militaire bilatérale engagée entre Paris et Conakry depuis plusieurs années maintenant. C'est donc dans ce cadre là, le 28 septembre 2016, que la «France a cédé un hélicoptère Puma aux forces armées guinéennes (FAG)», à la suite d'une demande de la part des forces armées locales.

Selon le communiqué de presse publié par le Ministère française de la Défense le 11 octobre 2016, «la cérémonie de transfert s’est tenue sur le site du 9ème bataillon de soutien aéromobile de Montauban, en présence de l’Attaché de défense guinéen en France, Monsieur l’intendant général Aboubacar Biro Conde».

Le transfert de cet hélicoptère, qui appartenait auparavant à l'Aviation Légère de l'Armée de Terre (ALAT), «s’inscrit dans le cadre de la coopération militaire franco-guinéenne et, plus largement, du soutien apporté par la France au processus de renforcement des capacités africaines de maintien de la paix (RECAMP)».

En outre, l'arrivée de cet appareil au sein des FAG devrait permettre de compléter leurs capacités aéromobiles, notamment dans l'accomplissement de missions de transport de troupes, de fret militaire, et d'évacuation sanitaire et médicale. Cette cession vise aussi à «consolider les forces armées guinéennes, en vue de renforcer [leurs] capacités à exercer leur propre sécurité» sur le territoire national.

A titre d'information, «depuis le début de l’année 2016, 226 militaires ont été formés et 7 détachements d’instruction opérationnelle ont été réalisés» grâce aux efforts menés par les deux pays. Certains de ces militaires guinéens formés par les forces armées françaises ont ainsi pu être engagés sur le territoire malien dans le cadre de la MINUSMA.

Enfin, pour rappel, les Forces Armées Guinéennes disposent d'une flotte d'un hélicoptère AS 350 Ecureuil, de deux Mi-17 «Hip», de trois Mi-35 «Hind», d'un SA 330 Puma, et d'une SA 342 Gazelle. Toutefois, la quasi-totalité de ces hélicoptères sont cloués au sol en raison d'un manque important de pièces de rechange.

Partager cet article

Commenter cet article