Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

L'US Air Force suspend temporairement de vol quatre pilotes d'A-10 Thunderbolt II après un passage bas

© USAF - Un A-10 Thunderbolt II en basse altitude lors d'un entraînement.
© USAF - Un A-10 Thunderbolt II en basse altitude lors d'un entraînement.

Les pilotes de chasse des avions de combat effectuent, parfois et lorsque les conditions sont adéquates, des passages à basse altitude et à grande vitesse (aussi appelés, «low pass»).

C'est notamment ce qui s'est passé le lundi 29 août 2016, au-dessus du Bank of America Stadium, le stade de football américain de la ville de Charlotte, en Caroline du Nord, avec quatre A-10 Thunderbolt II de l'US Air Force (USAF)

Selon les médias locaux, qui citent des sources au sein de l'USAF ainsi qu'un porte-paroles de la base aérienne de Moody, située en Géorgie, les quatre pilotes des avions d'attaque au sol ont été temporairement suspendus de vol pendant la durée de l'enquête ouverte par l'USAF et la Federal Aviation Administration (FAA).

Cette enquête a été ouverte à la suite de plusieurs plaintes de nombreux habitants de la ville, surpris par un passage aussi bas des appareils du 74th Fighter Squadron («Flying Tiger»), qui venaient de décoller quelques minutes plus tôt de l'aéroport international de Charlotte-Douglas.

Dans un communiqué de presse, le colonel Thomas Kunkel, «patron» du 23d Wing de la base aérienne de Moody, a rappelé «qu'en tant que professionnels de l'aviation, nous prenons la sécurité aéronautique très au sérieux». «Actuellement, nous étudions les circonstances de cet incident, et nous travaillons avec la FAA pour nous assurer que les instructions de l'aviation civile et militaire ont été respectées», a-t-il ajouté.

L'ouverture de cette enquête a été poussée, notamment, par le fait que les pilotes n'auraient pas informé les contrôleurs aériens locaux de ce passage bas, et qu'aucune démonstration aérienne n'était prévue ce jour-là au-dessus du stade, comme cela a pu être le cas à d'autres reprises, dans un cadre plus légal.

Par ailleurs, selon les rapports de journaux, des employés de bureaux, travaillants dans des immeubles ne dépassants pas les 240 mètres de haut, ont aperçu les Warthog au niveau de leurs fenêtres. Or, selon un porte-paroles de la FAA, les aéronefs, hormis ceux disposants d'une dérogation spéciale, doivent survoler les villes à environ 300 mètres au-dessus du plus haut bâtiment de la ville.

Si les enquêteurs concluent que les pilotes des Thunderbolt II n'ont pas respecté les réglementations en vigueur, il se pourrait que ces aviateurs soient suspendus pendant une période déterminée, ou dans le pire des cas, qu'ils soient tout simplement radiés du corps des pilotes de chasse de l'US Air Force.

Partager cet article

Commenter cet article