Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Un C-160 Transall de l'Armée de l'Air sectionne une ligne à haute tension

© SIRPA Air - Le C-160 décoré pour les 70 ans du 1/64 «Béarn» et du 2/64 «Anjou».
© SIRPA Air - Le C-160 décoré pour les 70 ans du 1/64 «Béarn» et du 2/64 «Anjou».

On savait le C-160 Transall capable de (presque) toutes les missions au sein de l'Armée de l'Air française, et d'avoir encore de belles capacités après ces années d'opérations. Toutefois, on ne le pensait pas capable… de sectionner le cable d'une ligne à haute tension.

Ce mercredi 31 août 2016, alors qu'un Transall effectuait une mission d'entraînement au largage de parachutistes dans les Hautes-Pyrénées, aux alentours de la commune d'Omex, l'appareil a sectionné le cable de cette ligne de 225 000 volts, vers 13h00, heure locale.

A la suite de cet incident, le colonel Olivier Celo du SIRPA Air a indiqué à l'Agence France Presse «qu'aucune victime n’est à déplorer au sol et [que] l’équipage est indemne». L'appareil est allé immédiatement se poser sur l'aéroport de Tarbes-Lourdes-Pyrénées après avoir sectionné la ligne.

Comme après chaque incident, ou accident, dans des cas plus graves, une enquête a été demandée par le général André Lanata, Chef d'Etat-Major de l'Armée de l'Air. L'enquête et ses conclusions permettront de «déterminer les circonstances exactes de l’incident qui demeure rare», a ajouté le colonel Olivier Celo.

Du côté de l'exploitant de la ligne, chez RTE (Réseau de Transport d'Electricité), ce dernier a immédiatement procédé à la mise hors tension de cette ligne, qui relie Os-Marsillon, dans les Pyrénées-Atlantiques, à Pragnères, dans les Hautes-Pyrénées.

Afin de procéder aux réparations nécessaires, l'entreprise a dépêché une équipe de spécialistes ainsi qu'un hélicoptère de sa flotte sur le lieu de l'incident pour établir un périmètre de sécurité et débuter les réparations. «La rupture de la ligne, survenue dans une zone de haute montagne, n'a pas eu de conséquence sur l'alimentation électrique», a indiqué RTE.

Le dernier incident de ce type remonte dans le courant de la fin du mois de juin 2014, lorsqu'un Mirage F1-CR de l'Escadron de Reconnaissance 2/33 «Savoie» a sectionné, lui-aussi, une ligne à haute tension au-dessus du lac de Monteynard, dans le département de l'Isère.

L'incident, qui s'est produit lors d'une mission d'entraînement dans la région de Grenoble, a entraîné la chute de deux câbles de 225 000 volts chacun, et l'appareil, aujourd'hui retiré du service, s'est posé sur l'aéroport de Saint-Etienne de Saint-Geoirs, alors le plus proche de la zone de l'incident.

Partager cet article

Commenter cet article

Florent 03/09/2016 11:41

Pour le Mirage F1 qui avait sectionné le cable au Monteynard, il s'était posé à l'aéroport de St Etienne de St Geoirs (Grenoble airport). Pas à St Etienne ;-)