Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Un TA-4K Skyhawk de Draken International s'est écrasé lors d'un exercice Red Flag

© Draken International - Eclatement d'une formation de quatre A-4 Skyhawk de chez Draken International.
© Draken International - Eclatement d'une formation de quatre A-4 Skyhawk de chez Draken International.

Actuellement, du 15 au 26 août 2016, la base aérienne de Nellis, dans le Nevada, accueille la quatrième et la dernière édition du légendaire exercice Red Flag, appelée «Red Flag 16-4». Les escadrons de l'US Air Force, de l'US Navy et de l'US Marine Corps s'entraînent aux côtés de partenaires venus pour l'occasion, face aux célèbres escadrons Aggressors de Nellis, et aux chasseurs d'entreprises privées.

Parmi ces chasseurs, qui jouent eux-aussi le rôle d'Aggressors, il y a notamment les A-4 Skyhawk de l'entreprise américaine Draken International, forte de plus de cinquante avions de combat.

C'est donc dans ce cadre là, au cours d'une mission d'entraînement, et en soutien des aviateurs du 57th Wing, qu'un TA-4K Skyhawk s'est écrasé aux abords de la base aérienne de l'US Air Force, ce jeudi 18 août 2016.

Selon le communiqué de presse publié par le service des Affaires Publiques de la base, l'appareil s'est écrasé à 19h40 (heure locale), dans une parcelle désertique privée, jouxtant les installations militaires. Les médias américains locaux précisent que le TA-4K Skyhawk s'est écrasé à environ 1 miles, soit environ 1,60km, de la piste d'atterrissage.

Le pilote privé s'est éjecté de son appareil et a été secouru, dans un premier temps, par les habitants du quartier qui se trouvait non loin du site de l'accident. Après l'arrivée des services de secours locaux, le pilote a été pris en charge par des médecins qui l'ont conduit dans un centre hospitalier le plus proche, afin de passer des examens médicaux, comme après chaque éjection.

Le communiqué de la base précise qu'il n'y a pas de dégâts au sol, hormis l'épave du monoréacteur, et les autorités militaires de Nellis tiennent particulièrement à remercier les voisins de la base aérienne pour avoir porté assistance au pilote, seul dans son Skyhawk biplace.

Ce dernier a passé plus de vingt ans dans le cockpit d'avions de combat au sein des forces armées américaines, et il se préparait à atterrir avant qu'il ne soit contraint à l'éjection, selon Scott Poteet, directeur des contrats avec l'US Department of Defense chez Draken International.

Une enquête a été ouverte à l'US National Transportation Safety Board afin de déterminer les causes de cet accident. A cette heure, il n'est pas précisé si le crash trouve son origine dans une erreur de pilotage, dans une défaillance mécanique, ou avec l'ingestion d'un corps étranger (oiseau, par exemple), ce qui est particulièrement délicat à gérer dans un chasseur monoréacteur.

Partager cet article

Commenter cet article

Claudio Alpaca 19/08/2016 08:49

C'est difficile a dire, mais tous les hipotesis peuvent etre valide. Ce qui compte est que le pilot est sauve et qu'il ny a pas eu de dégats. Certainement il ne douvait pas etre la ou on fait des exercitations militaire pour renforcer nos competences et nos abilities. Ca non seulement pas pour notre tranquillitè on temps de haut terrorism mais surtout pour celle des privés. On exprime au pilot nos felicitations claude alpaca