Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Le Koweït s'équipe de 30 hélicoptères H225M Caracal

© A. Jeuland / Armée de l'Air - Exercice aux Etats-Unis d'un H225M Caracal de l'Armée de l'Air française.
© A. Jeuland / Armée de l'Air - Exercice aux Etats-Unis d'un H225M Caracal de l'Armée de l'Air française.

Il y a maintenant un peu plus d'un an, le 10 juin 2015, l'Elysée a indiqué dans un communiqué de presse que «l’Emir du Koweït a exprimé le souhait du gouvernement koweïtien d’équiper les forces aériennes de son pays de 24 hélicoptères lourds de type CARACAL».

A cette époque, cette décision faisait suite à un entretien téléphonique entre l’Emir du Koweït, Cheikh Sabah Al Ahmad Al Jaber Al Sabah, et le Président de la République, François Hollande, où ils ont notamment évoqué «les liens d’amitié historiques qui unissent» la France et le Koweït ainsi que «l’engagement permanent de la France auprès du Koweït pour assurer sa sécurité».

Après des mois de négociations, la signature du contrat s'est déroulée au Koweït ce mardi 09 août 2016 en présence de Jean-Yves Le Drian, Ministre français de la Défense, du Président Directeur Général (PDG) d'Airbus Helicopter Guillaume Faury, et du Ministre koweïtien de la Défense.

Le contrat, «d’un montant de plus d’un milliard d’euros» selon le communiqué de presse du Ministère français de la Défense, prévoit la vente de trente hélicoptères Caracal aux forces armées koweïtiennes, puisque vingt-quatre sont destinés à la Force Aérienne du Koweït, et les six autres seront acquis par la Garde Nationale, qui va disposer pour la toute première fois d'un hélicoptère dans ses rangs.

Le groupe français DCI (Défense Conseil International), acteur majeur qui travaille avec le Ministère de la Défense et la Direction Générale de l'Armement depuis plusieurs dizaines d'années maintenant, assurera la formation et la qualification des équipages navigants et des mécaniciens des deux institutions koweïtiennes.

Sur son site officiel, DCI assure qu'il réalise «la formation ab-initio de pilotes au sein de son centre international de formation localisé à l’Ecole de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre, et au sein des écoles des pays partenaires» et que «ces formations initiales sont également complétées par des formations tactiques pour l’acquisition ou le maintien de compétences nécessaires à l’emploi opérationnel des hélicoptères» (vols sous JVN, CSAR, SAR, opérations spéciales, etc…).

Sur place les hélicoptères, dont le premier appareil devrait être livré dans deux ans, réaliseront des missions CSAR (Combat Search and Rescue), du transport de militaires et de frets, des opérations navales, ainsi que des évacuations sanitaires.

© Armée de l'Air - Un Caracal en mission au-dessus de la bande sahélo-saharienne.
© Armée de l'Air - Un Caracal en mission au-dessus de la bande sahélo-saharienne.

En France, l'Hôtel de Brienne explique que ce contrat a été conclu en raison des accords de Défense entre les deux pays, et parce qu'il existe «une relation stratégique entre le Koweït et la France qui s’est bâtie au fil de plus de 30 ans d’engagement de la France aux côtés de l’Émirat notamment lors du conflit qui a suivi l’invasion du Koweït en 1990».

Jean-Yves Le Drian a tenu à féliciter encore une fois le travail de l'équipe France (industriels, négociants, et forces armées françaises), et a souligné que «le Koweït renforce encore le partenariat stratégique qui lie nos deux pays depuis plusieurs décennies alors que nous sommes aujourd'hui engagés côte à côte dans la lutte contre Daech en Irak et en Syrie».

Du côté de l'industriel, le PDG Guillaume Faury a déclaré que la «relation [d'Airbus Helicopters, ndlr] avec le Koweït remonte à plus de 40 ans avec le Puma, les Super Puma, et les Gazelle qui ont été livrés aux forces armées de l'Etat du Koweït au cours des dernières décennies».

«Le contrat du H225M Caracal ouvre un nouveau chapitre dans notre coopération et je voudrais remercier personnellement la Force Aérienne du Koweït qui a placé sa confiance dans nos produits pour renouveler sa flotte d'hélicoptères, et je suis également reconnaissant de la confiance de la Garde Nationale du Koweït qui a décidé de créer son escadron d'hélicoptères avec le soutien d'Airbus Helicopters», a-t-il ajouté.

Ce contrat est une aubaine pour Airbus Helicopters et ses employés à Marignane, puisqu'en 2015, seulement deux H225M Caracal avaient été vendus. Actuellement, le carnet de commandes d'Airbus comprend 138 hélicoptères H225M, destinés à la France, au Brésil, au Mexique, à la Malaisie, à l'Indonésie, à la Thaïlande, et au Koweït.

Un contrat reste encore à finaliser en Pologne, mais la concurrence est rude face à l'AW.109 de Leonardo (ex Agusta Westland) et au S-70A/B Black Hawk de Sikorsky.

Partager cet article

Commenter cet article