Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

VIDEO : L'USS Thach coulée dans le Pacifique lors de l'exercice RIMPAC 2016

Capture d'écran vidéo - L'USS Thach touché par un tir depuis les airs.
Capture d'écran vidéo - L'USS Thach touché par un tir depuis les airs.

Du 30 juin au 04 août 2016, l'United States Pacific Fleet (USPACFLT) organise l'exercice biannuel Rim of the Pacific (RIMPAC) qui se déroule dans l'immensité de l'océan Pacifique, et notamment aux alentours des îles d'Hawaï et des côtes de l'Etat de la Californie, situé à l'ouest des Etats-Unis.

Plus grand exercice aéronaval au monde, l'édition 2016 est d'une ampleur inédite puisque pas moins de vingt-sept nations différentes participent aux manoeuvres, ce qui représente une force, dans sa globalité navale, composée de quarante-cinq bâtiments de guerre de tout type, de cinq sous-marins, de plus de 200 aéronefs (chasseurs, avion de patrouille maritime, guet aérien, hélicoptères), et donc près de 25 000 militaires venus de divers ports.

RIMPAC 2016 permet à l'ensemble des nations participantes de travailler ensemble, d'améliorer leurs relations et l'interopérabilité, et d'harmoniser les procédures dans la mise en place de missions.

Depuis près d'un mois maintenant, les militaires réalisent des opérations de secours en cas de catastrophe naturelle, de sécurité maritime, de contrôle de la mer, et des missions dans le cadre d'une guerre complexe.

Mais les acteurs réalisent aussi des opérations amphibies, des tirs d'artillerie, de missiles air-mer et mer-mer, de la lutte anti-sous-marine, des missions de défense aérienne, des opérations de lutte contre la piraterie, des exercices de déminage et d'élimination de munitions dangereuses, ainsi que des opérations de plongée et de sauvetage en mer.

Au cours de ces exercices, qui touchent à leurs fins dans deux semaines, les participants ont pu s'entraîner à tirer de l'armement bon de guerre (BDG), comme ce fut le cas lors de la journée du 14 juillet 2016.

Les participants à cette mission, que ce soit dans les airs avec des avions de combat ou sous l'eau avec les sous-marins, avaient pour objectif de s'entraîner à la destruction d'un bâtiment de guerre. Ici, il s'agissait de la frégate USS Thach (FFG-43), retirée du service actif depuis le 15 novembre 2013.

Mises en service en mars 1983, cette frégate a été utilisée et intégrée dans des groupes aéronavals afin d'assurer leur protection, que ce soit pour de la défense aérienne, de la lutte anti-sous-marine, et anti-surface.

Lors de cette mission, les participants ont frappé à plusieurs reprises la frégate avec des missiles anti-navires, des torpilles, ainsi que des bombes air-sol guidées laser/GPS. Chaque tir faisait l'objet d'une analyse approfondie grâce à la participation d'un avion de patrouille maritime P-3 Orion de l'US Navy, qui assurait les prises de vue.

Solide comme un roc, touchée à plusieurs endroits et par plusieurs armements différents, dont certains qui ont occasionné d'importants dégâts sur la coque, l'USS Thach aura tenu douze heures avant de sombrer au fond de l'océan.

Partager cet article

Commenter cet article