Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Le missile air-air METEOR est opérationnel sur les JAS-39 Gripen de la Force Aérienne Suédoise

© Saab - Un JAS-39 Gripen équipé de deux missiles Meteor sous les ailes.
© Saab - Un JAS-39 Gripen équipé de deux missiles Meteor sous les ailes.

Alors que la France et la Direction Générale de l'Armement continuent de tester le missile air-air Meteor afin de l'intégrer sur les Rafale de l'Armée de l'Air et de la Marine Nationale, la Suède a terminé l'ensemble des essais et vient de déclarer opérationnel ce missile à très longue portée sur sa flotte de JAS-39 Gripen.

En effet, lors du salon aéronautique de Farnborough, qui s'est tenu du 11 au 17 juillet 2016, le missilier européen MBDA, en association avec la Flygvapnet (force aérienne suédoise), a officialisé la mise en service opérationnelle du Meteor avec la publication, le 11 juillet dernier, d'un communiqué de presse.

Lors de l'annonce, le major-général Mats Helgesson, chef d'état-major de la Flygvapnet, qui se trouvait aux côtés du PDG de Saab AB, Håkan Buskhe, et de celui de MBDA, Antoine Bouvier, a déclaré «qu'après des tests approfondis par la Sweden’s Defence Materiel Administration et par l'équipe Gripen Operational Test and Evaluation, toutes les nouvelles fonctions du standard MS20 ont été validées, y compris le missile Meteor qui est maintenant entièrement intégré au Gripen»

Avec l'intégration de ce nouveau missile, dont les essais se sont terminés à la fin du mois d'avril 2016, le major-général a précisé que «la force aérienne suédoise entrait maintenant dans une phase de capacité opérationnelle initiale avec le Meteor».

De son côté, M. Bouvier a annoncé que le «Meteor est un missile qu'aucune nation n'aurait pu développer en étant seule. La Suède et les cinq autres nations partenaires dans le programme -France, Allemagne, Italie, Espagne et Royaume-Uni- peuvent être à la fois fières et confiantes car elles ont un missile qui assure une supériorité aérienne incontestable pour leurs pilotes engagés dans la défense de leurs pays respectifs».

Cette même personne a aussi tenu à rappeler que «parallèlement à cela, et grâce à leur participation au programme, les pays ont la liberté et l'indépendance de déployer et de développer cette capacité unique de missile comme ils le souhaitent et en fonction des évolutions de leurs besoins opérationnels».

Le standard MS20, intégré récemment sur les JAS-39C et les JAS-39D de la Flygvapnet comprend aussi, outre le missile Meteor, l'intégration de la bombe guidée GPS GBU-39 SDB (Small-Diameter Bomb) de 113kg, l'intégralité du logiciel de liaison de données L16, ainsi que d'autres améliorations concernant l'ordinateur de bord.

Les premiers essais en vue d'intégrer le Meteor avaient débuté en 2005 sur le Gripen A et B, où un tir avait été réalisé, mais avec un missile inerte, dépourvu de charge explosive. Par la suite, au cours de l'été 2013, une nouvelle étape a été franchie avec plusieurs tirs réels.

Trois ans après le premier tir d'un Meteor de série depuis un Gripen d'essai, et après quelques mois de retard, les Gripen suédois deviennent les premiers avions de chasse au monde à mettre en oeuvre ce missile air-air, dont il va falloir maintenant en connaître tous ses atouts, mais aussi ses points faibles, mettre au point de nouvelles tactiques pour une utilisation optimale, etc…

Pour rappel, le missile air-air Meteor est d'abord conçu pour la mission de défense aérienne à très longue portée. Grâce aux performances, pour la France, du radar RBE2 à antenne active équipant le Rafale (seul chasseur européen équipé de ce radar), le missile sera capable d’intercepter des cibles à très longue distance, en complément de l’actuel missile MICA EM (ElectroMagnétique), et il permettra aussi son utilisation pour la supériorité aérienne ou l’autodéfense.

Avec une vitesse de pointe de Mach 4 grâce à son statoréacteur, le Meteor dispose d'une portée de plus de 100 kilomètres (la portée réelle n'a jamais été divulguée pour des raisons opérationnelles), et est doté du mode de tir «tir et oublie».

Lancé en 2003, le METEOR est le résultat d'une coopération européenne entre l’Allemagne, l’Espagne, la France, l’Italie, le Royaume-Uni et la Suède. Ce programme permet de faire travailler plusieurs entreprises européennes entres-elles autour d'un projet commun, avec MBDA-UK (UK = Royaume-Uni, le maître d’œuvre industriel), aux côtés de MBDA-France, de MBDA-Italie, de Saab pour la Suède, de Bayern-Chemie pour l'Allemagne, et enfin, Inmize pour l'Espagne.

Le missile, actuellement en cours d'intégration chez les autres forces aériennes, outre en Suède, sera capable d'être utilisé par l'Eurofighter Typhoon mis en oeuvre par la Royal Air Force, la Luftwaffe, l'Ejército del Aire, et l'Aeronautica Militare, par les Rafale de l'Armée de l'Air française et de la Marine Nationale, et enfin, dans quelques années, par les F-35 Lightning II.

Partager cet article

Commenter cet article