Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Le Vietnam perd un SU-30MK2 en mer de Chine méridionale

© Inconnu - Su-30MK2 de la Force Aérienne Populaire Vietnamienne.
© Inconnu - Su-30MK2 de la Force Aérienne Populaire Vietnamienne.

Le Vietnam, pays qui est rarement évoqué ici, dispose pourtant d'une flotte non-négligeable d'une quarantaine de SU-27 «Flanker» et SU-30 «Flanker-C», utilisés régulièrement pour assurer la surveillance et la protection de l'espace aérien du Vietnam, ainsi que le contrôle sur les îles vietnamiennes, aux larges des côtes du pays, en mer de Chine méridionale.

Cependant lors d'un vol d'entraînement qui se tenait hier mardi 14 juin 2016, un de ces SU-30MK2 s'est abîmé en mer de Chine méridionale, à environ 30/40 kilomètres des côtes de la province vietnamienne de Nghe An, située dans le centre du pays.

L'appareil, qui avait décollé de la base aérienne de Tho Xuan, mais qui dispose aussi d'une partie utilisée comme aéroport civil dans la province centrale de Thanh Hoá, se serait écrasé aux alentours de 08h00 (heure locale), selon les informations publiées par les médias vietnamiens, à la suite des déclarations de pêcheurs locaux.

Le commandant en second de la Force Aérienne Populaire Vietnamienne a confirmé la perte de contact avec le SU-30MK2 du 923rd Fighter-Bomber «Yen The», occupé par Tran Quang Khai et Nguyen Huu Cuong, qui effectuaient une mission de formation.

Peu de temps après la perte de contact avec l'appareil et la confirmation de l'accident, alors qu'aucun appel de détresse n'a été envoyé, les forces armées vietnamiennes ont mis en place un dispositif militaire, composé de quatre avions, dont la version n'est pas précisée, et de trois navires des gardes-côtes, afin de retrouver l'appareil et les pilotes.

Des traces d'huiles auraient été repérées au large de l'île chinoise d'Haïnan, là où des pêcheurs avaient affirmé avoir vu l'appareil s'abîmer en mer quelques heures plus tôt. Toutefois, il n'a pas été confirmé si ces traces d'huiles appartenaient bel et bien au SU-30MK2.

Le lieutenant-général Vo Van Tuan, chef de cabinet des forces armées vietnamiennes, a indiqué à l'agence de presse Reuters que «l'appareil n'a pas encore été trouvé, et [que] nous sommes toujours à sa recherche». Il a aussi ajouté qu'il «faut le retrouver pour connaître» les raisons de ce crash.

La Force Aérienne Populaire Vietnamienne dispose d'une flotte de trente-deux SU-22 «Fitter», utilisés uniquement pour mener des missions d'attaque au sol, ainsi que trente-sept SU-27/SU-30, utilisés eux-aussi dans des opérations air-sol, ainsi que pour des missions de supériorité aérienne.

En outre, elle met aussi en oeuvre un AN-28 «Cash» pour des missions de patrouille maritime, trente AN-26 «Curl» et trois Casa C-295 pour des missions de transport, deux KA-32 «Helix» et plus de quatre-vingt MI-8/MI-17 «Hip» pour le transport en hélicoptère, vingt-cinq hélicos Mi-24 «Hind» pour de l'attaque au sol, ainsi que vingt-six UH-1H Iroquois. Enfin, pour la formation des pilotes de chasse, elle utilise des L-39 «Albatros».

Partager cet article

Commenter cet article