Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Un MQ-9A Predator B de l'Aeronautica Militare franchit le cap des 10 000 heures de vol

© Aeronautica Militare - Décollage d'un drone italien Predator B depuis le Koweït.
© Aeronautica Militare - Décollage d'un drone italien Predator B depuis le Koweït.

Depuis le mois de novembre 2014, l'Aeronautica Militare (force aérienne italienne) est engagée dans la lutte contre l'organisation Etat Islamique en intégrant la coalition internationale Inherent Resolve, menée par les Etats-Unis, et qui opère quotidiennement au-dessus de la Syrie et de l'Irak.

Dans son opération baptisée «Prima Parthica», Rome met en oeuvre deux drones Predator, un ravitailleur KC-767, ainsi que quatre AMX «Ghibli», qui oeuvrent depuis la base aérienne d'Ahmed al-Jaber, au Koweït. Ce contingent est soutenu au sol par 135 aviateurs (mécaniciens, officiers renseignement, administratifs, ...) qui permettent la tenue de ces opérations, dont les missions de reconnaissance uniquement, puisque l'Italie n'a pas souhaité s'engager dans des frappes aériennes.

Dans le cadre de ces opérations, à la suite d'une mission au-dessus de l'Irak qui s'est déroulée le 10 juin 2016, un MQ-9A Predator B de l'Aeronautica Militare a franchi le cap symbolique, mais tout aussi impressionnant, des 10 000 heures de vol depuis son premier vol au profit des forces armées italiennes. Selon le communiqué de presse publié par l'Aeronautica Militare, le drone Predator B qui a atteint ce chiffre est en service depuis le mois de juillet 2010 au sein du 28° Gruppo, appartenant lui-même 32° Stormo.

Le Ministère italien de la Défense assure que l'activité aérienne du Predator «représente un certificat d'engagement et une contribution concrète apportée par le Ministère italien et par l'Aeronautica Militare pour assurer un cadre de sécurité adéquat et une profonde connaissance de la situation dans les scénarios opérationnels diversifiés dans lesquels le ministère a été employé».

Ce MQ-9A Predator B a débuté sa carrière opérationnelle en Afghanistan avec la réalisation de missions au profit de la Force Internationale d'Assistance à la Sécurité (FIAS), puis a continué à opérer au-dessus de la mer Méditerranée pour le compte de l'opération «Mare Sicuro», mais aussi au-dessus du Kosovo, à compter de 1999 dans le cadre de l'opération Joint Enterprise, avant de retrouver le ciel libyen en 2011 avec l'opération internationale Unified Protector.

Partager cet article

Commenter cet article