Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

La Malaisie va réduire sa flotte de MIG-29N Fulcrum avec la hausse du coût d'exploitation

© US Navy - Exercice conjoint entre l'US Navy et la Force Aérienne Royale Malaisienne.
© US Navy - Exercice conjoint entre l'US Navy et la Force Aérienne Royale Malaisienne.

Depuis 2011, la Force Aérienne Royale Malaisienne est engagée dans un processus d'acquisition d'un nouvel avion de combat afin de remplacer la vieillissante et maigre flotte de MIG-29N «Fulcrum» qui reste encore en service.

La petite dizaine encore en service, dont deux MIG-29NUB biplaces utilisés pour la formation des pilotes et les exercices d'entraînement, aurait dû être retirée du service dans le courant de l'année 2015, avec la sélection d'un nouvel avion de chasse.

Cependant, en raison de divers motifs, que ce soit dans le retard des négociations avec un avionneur, ou le manque de financement de ce projet, l'achat du remplaçant s'est décalé de plusieurs mois, et les MIG-29 sont toujours en service. Mais ces appareils commencent maintenant à accuser le poids des ans et leur maintenance, de plus en plus importante, coûte de plus en plus cher à la Malaisie.

Lors du défilé et des démonstrations aériennes, qui se sont tenus sur la base aérienne de Kuantan à l'occasion des 58 ans de la Force Aérienne Royale Malaisienne, le chef d'Etat-Major de cette dernière, Tan Sri Roslan Saad, a déclaré aux journalistes présents sur place que la flotte de MIG-29N Fulcrum sera peu à peu réduite en raison de l'augmentation des coûts d'exploitations.

Cette décision a été poussée par les faibles capacités de ces appareils qui sont en service depuis 1995, et qui disposent d'une vieille avionique qui n'a été que peu modernisée lorsque les appareils étaient en service.

Toutefois, si le nombre de «Fulcrum» va sensiblement diminuer dans les prochains mois, Tan Sri Roslan Saad a ajouté que la date définitive de retrait n'était toujours pas connue. La Force Aérienne Royale Malaisienne a diminué «l'utilisation de cet avion depuis trois ans, et à ce stade il n'y a pas de délai quant à la date de retrait définitive de l'appareil», a-t-il précisé.

Enfin, concernant la sélection du remplaçant des MIG-29N/NUB, quatre concurrents occidentaux sont en lice, dont le Rafale du français Dassault Aviation, le F/A-18 Super Hornet de l'américain Boeing, le JAS-39 Gripen du suédois Saab, et enfin, le Typhoon du consortium européen Eurofighter (Airbus DS, BAE Systems, Alenia Aermacchi).

A ce sujet, le chef d'état-major de la force aérienne a affirmé que la Malaisie est «maintenant dans une phase finale qui étudie les entreprises qui sont en mesure de répondre à nos exigences, et la décision ne doit pas se prendre à court terme. Notre objectif est un avion de combat multi-rôle (MRCA) capable d'effectuer diverses missions, comme du combat air-air et de l'attaque au sol».

Selon plusieurs médias malaisiens, il semblerait que pour des raisons économiques, Saab et Eurofighter auraient proposé une location, respectivement, de Gripen et de Typhoon, à la Force Aérienne Royale Malaisienne. Saab fonctionne déjà de cette façon avec la Force Aérienne Hongroise qui loue depuis 2006 14 JAS-39C/D Gripen et ce, jusqu'en 2026. Passé cette date, les appareils appartiendront à la Hongrie.

A titre d'information, la Force Aérienne Royale Malaisienne est composée, entre autres, de huit F/A-18D Hornet, neuf F-5F et RF-5E Tiger II, dix-huit Su-30, ainsi que de treize Hawk 208. Les MIG-29N/NUB appartiennent au 19 Squadron «Cobra», et sont stationnés sur la base aérienne de Kuantan, annexe de l'aéroport civil Sultan Ahmad Shah, situé sur la côte est de la Malaisie.

Partager cet article

Commenter cet article